International
URL courte
Trêve en Syrie (2016) (220)
10162
S'abonner

Les militaires russes en Syrie, conjointement avec leurs collègues américains, ont envisagé d'introduire pour 24 heures dans la ville d'Alep le "régime du silence" afin de promouvoir le cessez-le-feu.

Les terroristes du Front al-Nosra en Syrie ne cessent de se livrer à des provocations visant à aggraver les tensions dans le nord de la province de Lattaquié et la ville d'Alep et ont réussi à compromettre le lancement du "régime du silence", a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

"Suite à des attaques du Front al-Nosra contre le quartier Al-Zagra, ainsi qu'à l'issue de pilonnages massifs d'autres quartiers aux missiles AGM-114 Hellfire (Feu de l'enfer), qui avaient fait de nombreuses victimes parmi les civils, le lancement du "régime du silence" dans la ville d'Alep a été compromis", a déclaré le général mercredi devant les journalistes. 

Et d'ajouter qu'à présent, des consultations intenses se poursuivaient entre le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie et le centre américain à Amman, en Jordanie, avec la participation de la direction syrienne et les représentants de l'opposition modérée en vue d'introduire au plus vite le "régime du silence" à Alep. 

M.Konachenkov a rappelé que, la veille, à l'issue d'une concertation avec la direction syrienne et l'opposition modérée, la Russie et les Etats-Unis avaient envisagé de lancer le "régime du silence" pour 24 heures à Alep et dans ses banlieues avec une perspective de prolongation ultérieure pour encore 48 heures. 

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu. Les frappes contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI ou Daech), le Front al-Nosra et d'autres groupes terroristes se poursuivent.

Dossier:
Trêve en Syrie (2016) (220)

Lire aussi:

Steinmeier: pas d'avenir pour la Syrie sans Assad
L'Onu appelle Moscou et Washington à sauver le cessez-le-feu en Syrie
L'armée syrienne défend Alep contre le Front al-Nosra
L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Tags:
trêve, cessez-le-feu, terrorisme, djihadisme, AGM-114 Hellfire, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, ONU, Front al-Nosra, Etat islamique, Igor Konachenkov, Jordanie, Amman, États-Unis, Russie, Lattaquié, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook