Ecoutez Radio Sputnik
    Opération en Syrie: Ankara agira-t-il sans l'aval de la communauté internationale?

    Opération en Syrie: Ankara agira-t-il sans l'aval de la communauté internationale?

    © AFP 2019 ILYAS AKENGIN
    International
    URL courte
    70775
    S'abonner

    Le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a récemment déclaré qu'en cas de besoin la Turquie pourrait envoyer de manière unilatérale son armée de terre en Syrie. Ankara serait-il sur le point de lancer une offensive et si ce scénario se concrétisait, quelle serait la réaction de la communauté internationale ? Avis d'un expert militaire.

    Tout envoi d'un contingent terrestre turc en Syrie débouchera inévitablement sur une vive réaction de la communauté internationale, considère Haldun Solmaztürk, général de brigade de l'Armée de terre turque à la retraite.

    "Pour cela, il me semble que le premier ministre turc Ahmet Davutoglu ne parlait pas (dans son entretien à Al Jazeera Turk, ndlr) d'une décision concrète adoptée par le gouvernement turc. A mon avis, il a explicité l'intention de la Turquie de garantir sa sécurité nationale, y compris par le biais de l'envoi unilatéral de forces armées (en Syrie, ndlr)", a-t-il indiqué à Sputnik.

    Et pourtant, cette déclaration de M.Davutoglu va à l'encontre de ses propos antérieurs. "Les raisons sont les roquettes qui explosent régulièrement dans la ville de Kilis (proche de la frontière avec la Syrie, ndlr) et font des victimes, y compris civiles. Ceci provoque une réaction de la communauté turque, ce qui pousse le gouvernement turque à la recherche de solutions alternatives en matière de garantie de la sécurité", explique le général.

    "Malgré tout, je ne pense pas que la Turquie se décide à envoyer de manière unilatérale ses forces armées en Syrie. Une intervention militaire unilatérale et sans l'aval de la communauté internationale est exclue", a conclu M. Solmaztürk.

    Le premier ministre turc a annoncé dans une interview à Al Jazeera Turk que pour défendre le pays, à l'intérieur comme à l'extérieur, les autorités turques étaient prêtes à envoyer de manière unilatérale un contingent militaire en Syrie. Toutefois, il a pointé qu'Ankara préférerait toujours les ententes internationales. Et d'ajouter que l'activité du groupe terroriste Etat islamique constituait un problème pour toutes les parties.

    Lire aussi:

    L’Arabie saoudite pourrait envoyer des troupes au sol en Syrie
    La coalition US déploiera des troupes terrestres en Syrie et en Irak
    Think-tank US: la France pourrait envoyer des troupes en Syrie
    La Turquie déploie des troupes supplémentaires à la frontière avec la Syrie
    Tags:
    troupes terrestres, victimes, armée, coalition anti-Daech, Ahmet Davutoglu, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik