International
URL courte
20441
S'abonner

A l'approche de la présidentielle américaine, la vice-chef de la diplomatie US a donné des astuces au futur président du pays quant à la Russie.

La sous-secrétaire d'Etat américaine au contrôle des armements Mme Gottemoeller a recommandé au futur président des Etats-Unis de construire les relations avec la Russie sur la base de "prédictibilité mutuelle".

"Nous avons plusieurs divergences avec les Russes, mais nous devons bâtir une coopération plus efficace dans les domaines qui concernent notre sécurité nationale. Et le mode d'action le plus efficace est celui qui prévoit la prédictibilité mutuelle en tant que son principe essentiel", a déclaré la sous-secrétaire.

Le 2 décembre 2015, Mme Gottemoeller a reproché à la Russie de violer le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) avant de proposer d'introduire des sanctions supplémentaires à l'encontre de Moscou en ce lien.

Ces dernières années, la Russie et les Etats-Unis s'accusent mutuellement de développer des armes tombant sous le coup de ce traité signé en 1987 par le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev et le leader US Ronald Reagan.

En juin 2015, Washington s'est déclaré prêt à déployer des missiles balistiques et de croisière terrestres en Europe face aux violations présumées du Traité FNI par la Russie.

En réponse, le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov a déclaré que de telles démarches risqueraient d'entraîner des conséquences extrêmement dangereuses pour la sécurité et la stabilité internationales.

Lire aussi:

Trump: "Nous aurons d’excellentes relations avec la Russie"
Les États-Unis ne savent pas comment collaborer avec la Russie
Les Etats-Unis comptent endiguer la Russie par des moyens militaires
La Russie se dit prête à une coopération égale avec les Etats-Unis
Tags:
diplomatie, relations, élection présidentielle, Présidentielle américaine 2016, Département d'Etat des Etats-Unis, Rose Gottemoeller, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook