Ecoutez Radio Sputnik
    Le président américain Barack Obama

    Obama constate la persistance des clivages raciaux aux USA

    © REUTERS / Andy Rain
    International
    URL courte
    44331
    S'abonner

    Le président des Etats-Unis a admis que le racisme et des inégalités demeuraient un fléau de la société américaine.

    "Le racisme n'a pas disparu. Les inégalités non plus, a-t-il déclaré samedi lors de la cérémonie de remise des diplômes à l'Université Howard située à Washington, et dont 99% des étudiants sont des Afro-Américains. 

    "Notre économie s'est tirée de la crise mieux que toute autre au monde. Cependant il y a chez nous des représentants de toutes les races qui souffrent, qui ne parviennent pas à trouver un travail suffisamment rémunéré pour payer les factures d'électricité ou cotiser pour la retraite. Les clivages raciaux n'ont pas disparu en ce qui concerne les possibilités économiques", a-t-il noté. 

    M.Obama a ajouté que le chômage parmi les Afro-Américains s'élevait à près de 9% tandis que le taux moyen était de 5%. 

    Il a cependant reconnu qu'à l'heure actuelle, la population afro-américaine vivait dans des conditions bien meilleures qu'il y a quelques décennies. Des Afro-Américains occupent des positions clés dans le showbiz et dans le commerce, ils sont maires, congressistes et "présidents des Etats-Unis". Il a cependant précisé que sa victoire aux élections ne signifiait pas l'instauration d'une "société post-raciale". 

    "Je ne sais pas qui a diffusé cette idée. Je n'ai pas dit ça", a affirmé le président américain. 

    Il a également déploré les problèmes de criminalité, notamment le fait que "trop de garçons et de filles noires passent tout droit des écoles pauvres aux prisons surpeuplées". 

    "C'est une des sphères où la situation s'est empirée. Quand j'allais au collège, environ un demi-million d'Afro-Américains se trouvait derrière les barreaux. Maintenant ils sont 2,2 millions. Pour un noir, la probabilité de se retrouver en prison est six fois plus élevée que pour un blanc", a dit Barack Obama. 


    Lire aussi:

    Obama: seul Washington doit écrire les normes du commerce international
    Que va faire Barack Obama après sa présidence?
    Obama pense que le prochain président… sera une présidente
    Tags:
    racisme, chômage, inégalité, Université Howard, Barack Obama, Washington, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik