International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
21373
S'abonner

A l'occasion de la Journée de la mémoire et de la réconciliation, Porochenko appelle à renforcer la pression sur la Russie.

Il importe de poursuivre le durcissement des sanctions contre la Russie si quelqu'un les trouve inefficaces, a déclaré le président ukrainien Piotr Porochenko lors de la manifestation "Première minute de la paix" organisée dimanche à l'occasion de la Journée de la mémoire et de la réconciliation, dédiée à la mémoire des victimes de la Seconde guerre mondiale.

La diplomatie ukrainienne, selon lui, déploie tous les efforts possibles pour poursuivre les sanctions sectorielles et économiques contre la Russie, imposées par une coalition internationale composée de l'Union européenne, des Etats-Unis et d'autres pays.

"De temps en temps, dans certains pays européens, on entend des voix qui clament l'inefficacité des sanctions. Eh bien, s'il y en a qui les trouvent inefficaces, il ne faut pas les lever ou les adoucir, mais au contraire, les poursuivre et les durcir", a souligné M. Porochenko.

Selon des médias, plusieurs pays européens s'apprêtent à se prononcer pour la levée des sanctions antirusses, lors du sommet européen au mois de juin.

Le 8 mai est l'anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie, en 1945. En Russie, le Jour de la Victoire, l'une des principales fêtes du pays, est célébré le 9 mai. L'Union soviétique, dont faisait partie l'Ukraine à l'époque, a perdu dans cette guerre 26,6 millions de personnes, y compris les civils. 

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

Changer de nom de famille, nouvelle obsession ukrainienne
Le Conseil de l'Europe accuse Kiev et Ankara d'intimider les médias
Référendum aux Pays-Bas: une "double gifle" pour l'UE
Chevènement: Kiev doit respecter les accords de Minsk pour recevoir une aide
Tags:
sanctions antirusses, sanctions, Seconde Guerre mondiale, Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook