Ecoutez Radio Sputnik
    Une copie de la Bannière de la Victoire à Donetsk, en Ukraine

    Jour de la Victoire, une drôle de célébration en Ukraine

    © Wikipedia
    International
    URL courte
    71e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie (31)
    11268
    S'abonner

    Le 9 mai, Jour de la Victoire remportée dans la Grande guerre patriotique par l'Union soviétique, dont l'Ukraine faisait également partie à l'époque, n'est plus officiellement célébré dans ce pays.

    Alors que les Russes célèbrent le 9 mai le Jour de la Victoire, en Ukraine, pays qui était autrefois une république de l'Union soviétique, laquelle a perdu 26,6 millions de personnes pendant la Grande guerre patriotique, ce n'est plus une fête. En effet, les autorités ont décidé de la remplacer par la Journée de la mémoire et de la réconciliation.


     
    Imitant en tout l'Europe, cette nouvelle fête est célébrée en Ukraine le 8 mai. Toutefois, les associations de vétérans et d'anciens combattants ont organisé à Kiev leur action "Régiment immortel" qui a rassemblé des personnes de tous les âges, y compris des participants à la Grande guerre patriotique. 
     
    Les manifestants portaient les portraits de leurs proches et parents tombés sur les champs de bataille et des fleurs en chantant des chansons de l'époque. Beaucoup étaient en tenue de l'Armée rouge et portaient des rubans Saint-Georges, symbole de cette grande victoire.
     
    Ce défilé aurait dû s'achever par un dépôt de fleurs au pied du mémorial de la flamme éternelle dans le Parc de la Gloire, mais la police en a barré l'entrée. En réponse, comme le rapporte l'édition ukrainienne "Levy bereg" (Rive gauche), les partisans de la leader du Parti socialiste progressiste Natalia Vitrenko qui s'étaient ralliés à l'action, ont dispersé des gaz lacrymogènes sans que cela ne fasse de mal à personne.
     
    Selon d'autres médias, une bagarre a éclaté dans le Parc de la Gloire entre nationalistes ukrainiens et policiers. Plusieurs dizaines de radicaux se sont réunis près de la flamme éternelle, ont déployé un grand drapeau de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA, alliés des nazis allemands) et se sont mis à scander des slogans antirusses. En outre, ces ultranationalistes ont essayé de brûler plusieurs rubans Saint-Georges. Quand les policiers ont tenté de les écarter de la flamme éternelle, une bagarre a éclaté.
     
    Par ailleurs, les forces de l’ordre ont interpellé deux personnes pour port de symboles "provocateurs", notamment d'"affiches, de rubans Saint-Georges et de drapeaux". Quoi qu'il en soit, la police de Kiev a affirmé ne pas avoir enregistré de violations de l'ordre public ce jour-là.
     
    A Slaviansk, ville occupée par les troupes ukrainiennes dans la région de Donetsk, plus de 5.000 habitants sont descendus dans la rue pour célébrer le Jour de la Victoire. Un groupe de radicaux a tenté d'entraver cette marche solennelle. Des ultras ont versé du vert d'éthylène sur Mme Lioubov Petchko, héros de la Grande guerre patriotique âgée de 91 ans qui avait participé à la libération de la Biélorussie des fascistes allemands.

    Dossier:
    71e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie (31)

    Lire aussi:

    Deux villes d'Ukraine se dressent contre la purge de la mémoire historique
    En Ukraine, l'Institut de la mémoire ordonne d'oublier un symbole de la victoire
    La "voie européenne" de l'Ukraine bientôt remise en cause?
    Tags:
    ruban de Saint-Georges, Régiment immortel, victoire, vétéran, gaz lacrymogènes, festivités, nationalistes, 71e anniversaire de la Victoire de 1945, Jour de la Victoire, Grande guerre patriotique (1941-1945), OUN-UPA, Lioubov Petchko, Slaviansk, Kiev, Donetsk, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik