International
URL courte
16380
S'abonner

L'Iran confirme avoir testé il y a deux semaines un missile balistique d'une portée de 2.000 kilomètres, en soulignant toutefois que sa doctrine militaire était strictement défensive.

L'Iran n'entend en aucun cas mettre en veilleuse son programme balistique, a réaffirmé le ministre iranien de la Défense Hosein Dehqan, intervenant lundi à l'Université de Téhéran. 

"L'Iran ne cessera de développer son programme balistique, la recherche dans ce domaine et la mise au point de nouveaux missiles", a déclaré le ministre, cité par la chaîne de télévision IRINN. 

Et de confirmer qu'il y a deux semaines, la République islamique avait testé un missile d’une portée de 2.000 km avec une marge d’erreur de frappe de huit mètres, soulignant qu’il s’agissait d’une précision pratiquement parfaite pour une telle portée. 

"Les Etats-Unis et l'Arabie saoudite s'emploient à déstabiliser la région et attisent l'iranophobie et l'effroi autour de l'Iran. Pourtant, tous les volets du programme militaire iranien reposent sur une doctrine défensive", a insisté M.Dehqan. 

Selon ce dernier, "la capacité de défense de l'Iran est le facteur de la stabilité dans la région". 

Le programme balistique de l'Iran est sévèrement critiqué par les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne qui dénoncent les essais de missiles capables de porter des ogives nucléaires effectués ces derniers temps par l'Iran, estimant qu'ils violent la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies adoptée au lendemain de l'accord sur le nucléaire iranien.

Quoi qu'il en soit, le président de la République islamique Hassan Rohani ne cesse de répéter que "le programme de missiles balistiques ne s'arrêtera pas, quelles que soient les circonstances".

Lire aussi:

Pour l'Iran, les USA "utilisent les terroristes pour déstabiliser les États"
Rohani: "l’Iran ne représente aucun danger pour les autres pays"
Les sanctions contre l'Iran levées seulement sur le papier?
Tags:
missiles, Hossein Dehghan, programme balistique, violations, résolution, essais, doctrine militaire, nucléaire, Conseil de sécurité de l'Onu, Hassan Rohani, Téhéran, Arabie Saoudite, Royaume-Uni, Iran, France, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook