Ecoutez Radio Sputnik
    Attaque au couteau dans une gare de Munich

    Attaque au couteau dans une gare de Munich, un mort et trois blessés

    © AP Photo / Matthias Schrader
    International
    URL courte
    26437

    L'agresseur aurait crié "Allah akbar" en s'en prenant aux passants, rapporte mardi la radio bavaroise.

    Un passager est mort et trois autres ont été blessés dans une attaque au couteau dans une gare de la région de Munich, dans le sud de l'Allemagne, rapporte mardi la radio bavaroise. Selon le parquet, l'attaque a un mobile "a priori islamiste". "La nature exacte de ces déclarations est en train d'être vérifiée", a dit à l'AFP un porte-parole du parquet de la capitale bavaroise.

    Selon des médias locaux citant des témoins, l'agresseur a crié "Allah akbar" ("Allah est grand"). Si le mobile est confirmé, il s'agira de la troisième agression de ce genre en Allemagne depuis septembre. L'organisation Etat islamique (EI) avait appelé en août 2015 à commettre des agressions solitaires au couteau en Allemagne, épargnée jusqu'ici par une attaque djihadiste d'ampleur.

    L'agresseur, un Allemand de 27 ans qui a été arrêté, "a fait des déclarations sur place qui renvoient à une motivation politique, a priori islamiste", a indiqué à l'AFP un porte-parole du Parquet de Munich, précisant que l'une des personnes avait succombé à ses blessures.

    Les agressions se sont déroulées mardi vers 05h00 du matin (03h00 GMT) dans la gare de S-Bahn (trains interurbains) de Grafing, une petite ville au sud-est de Munich, capitale de la Bavière.

    L'homme "a distribué des coups de couteau autour de lui", selon un porte-parole de la police de Haute-Bavière, tandis que le Parquet a souligné que l'agresseur n'était "pas originaire du lieu ou des environs".

    Lire aussi:

    Un homme agresse au couteau des passants à Paris, une opération de police en cours (vidéo)
    Fusillade de Munich: la majorité des victimes étaient mineures
    Daech revendique l'attaque au couteau à Paris
    Tags:
    attaque, arme blanche, victimes, islamisme, Munich, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik