International
URL courte
1853102
S'abonner

Daech a coupé mardi une route stratégique d'approvisionnement entre les villes syriennes de Homs et Palmyre, quelques semaines après que l'armée a repris le contrôle de la cité antique.

La route coupée par l'EI est "la route principale entre Homs et Palmyre mais elle n'est pas la seule, il y en a d'autres" entre les deux villes, a déclaré le chef de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdel Rahman.

Selon l'OSDH, l'EI a coupé "la route entre Homs et Palmyre près de l'aéroport militaire de Tayfur suite à une attaque lancée à partir de l'est de Homs".

Les deux villes sont contrôlées par le gouvernement de Bachar el-Assad après que ses troupes, appuyées par l'aviation russe, eurent repris fin mars aux djihadistes la ville de Palmyre, inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité.

La coupure de la route fait partie de l'attaque la plus importante de l'EI depuis que l'armée a repris Palmyre avec l'aide des Russes" le 27 mars, a déclaré le chef de l'Observatoire, Rami Abdel Rahman.

"Daech encercle Palmyre de tous les côtés sauf au sud-ouest" a-t-il indiqué, cité par l'AFP, précisant que la position la plus proche de l'EI se situait à 10 km de la ville.

Lire aussi:

Le fils d'Oussama ben Laden appelle au djihad en Syrie
Les Forces démocratiques syriennes se préparent à libérer Raqqa
Daech: un laboratoire d'armes chimiques découvert en Irak
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Tags:
Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Etat islamique, Rami Abdel Rahmane, Bachar el-Assad, Homs, Palmyre, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook