Ecoutez Radio Sputnik
    Edward Snowden

    Chef du renseignement US: Snowden pourrait dévoiler d’autres documents

    © Photo. Capture d'ecran: Youtube
    International
    URL courte
    6280
    S'abonner

    L'ex-agent de la CIA est en mesure de révéler d’autres informations secrètes, estime le directeur du renseignement national américain James Clapper.

    "On soupçonne qu'il dispose d'une quantité encore plus importante de documents électroniques et qu'il peut les révéler quand bon lui semblera", a indiqué M. Clapper dans une interview accordée au quotidien américain Washington Post.

    De fait, il est difficile pour le moment d'évaluer toute la gravité des dégâts causés par la fuite des documents secrets, estime le directeur du renseignement américain.

    "Nous sommes très réservés en ce qui concerne l'évaluation des pertes. Dans l'ensemble, elle sont importantes", a-t-il affirmé.

    Selon le directeur du renseignement, les informations fuitées par Edward Snowden ont rendu les terroristes "très vigilants".

    En 2013, Edward Snowden a transmis au Washington Post et au Guardian plusieurs documents classifiés concernant un programme informatique secret, baptisé PRISM, qui permettait aux Etats-Unis de surveiller les échanges électroniques des utilisateurs d'Internet tant sur le sol américain que dans le reste du monde. Il a ensuite quitté les Etats-Unis pour Hong Kong, d'où il a pris un vol à destination de Moscou. Une fois sur le sol russe, il s'est retrouvé coincé pendant quelque temps dans la zone de transit de l'aéroport car les autorités américaines avaient annulé son passeport, l'empêchant ainsi de quitter immédiatement le territoire de la Fédération de Russie.

    Lire aussi:

    Twitter interdit aux agences de renseignement US d'analyser ses données
    Le renseignement US emploie des enfants comme espions
    Syrie, Ukraine: l'ex-chef du renseignement français vide son sac
    Tags:
    secret, documents, fuites, James Clapper, Edward Snowden, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik