International
URL courte
51593
S'abonner

La Pologne propose de renforcer le rôle de l'OSCE pour prévenir des conflits dangereux entre les militaires russes et occidentaux.

Les forces aériennes américaines ont considérablement augmenté le nombre de vols d'avions espions dans la partie sud de la mer Baltique. Les aéronefs américains s'approchent régulièrement des frontières russes, ce qui crée une tension.

Pareils cas risquent d'être la source d'une "confrontation inutile", c'est pourquoi il faut faire tout pour réduire les risques, a indiqué à un journal russe Adam Bugajski, représentant permanent de la Pologne auprès d'organisations internationales à Vienne.

Selon les autorités polonaises, tous les membres de l'OSCE doivent s'engager à "éviter toute action susceptible d'entraîner des incidents militaires dangereux". En outre, l'organisation devait créer une commission spéciale chargée de mener des enquêtes sur les incidents dangereux.

Ces propositions ont été rédigées par sept pays, y compris les Etats baltes. La Pologne espère qu'elles seront approuvées d'ici la fin de l'année.

Ces derniers temps, des avions américains ont plus d'une fois approché les frontières russes. Ainsi, fin avril, un chasseur MiG-31 est allé intercepter un avion de patrouille maritime américain P-8 Poseidon au large du Kamtchatka (péninsule située en Extrême-Orient russe). Le Pentagone a qualifié la conduite des militaires russes de "dangereuse et dilettante". Le ministère russe de la Défense a répliqué que ses pilotes respectaient toutes les règles internationales de l'utilisation de l'espace aérien.

Lire aussi:

Washington dénonce la "manœuvre dangereuse" d'un avion russe en mer Baltique
Un avion de patrouille US intercepté près de la frontière russe
Ils sont partout: les sous-marins russes, nouvelle obsession du Pentagone
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Tags:
OSCE, Adam Bugajski, Occident, États-Unis, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook