Ecoutez Radio Sputnik
    Berne

    Et les hôtels les plus chers d'Europe se trouvent à…

    © Sputnik . Andrei Babushkin
    International
    URL courte
    469
    S'abonner

    La capitale européenne aux hôtels les plus chers est enfin connue.

    Berne, la capitale suisse, a été reconnue la ville la plus chère pour les touristes souhaitant prendre une chambre d'hôtel. Le prix moyen d'une nuit s'y élève à 147,98 euros, selon une étude du site touristique Hotel Info.

    Les prix hôteliers à Berne ont augmenté de 7,27% depuis l'année dernière, constate l'étude.

    Londres, leader de l'année dernière, vient désormais en deuxième position. Le touriste y est obligé de payer 138,05 euros pour une nuit à l'hôtel (moins 2,36% par rapport à 2015). La capitale britannique est suivie de Copenhague avec 136,9 euros la nuit (plus 13,84% par rapport à 2015).

    Dans le Top-10, on trouve également Stockholm, Oslo, Bruxelles, Helsinki, Amsterdam, Paris et Dublin. Moscou arrive en onzième position: une nuit dans la capitale russe coûtera au voyageur 92,85 euros en moyenne. Ce prix est en baisse de 9,15% par rapport à 2015.

    L'année dernière, les villes de la zone euro sont devenues plus abordables avec la dévalorisation de l'euro face au dollar, selon la banque suisse UBS. La vie à Zurich et à Genève, qui occupait alors le deuxième rang du classement des villes les plus chères du monde, est devenue beaucoup plus chère qu'en 2012, date de l'étude précédente d'UBS, en raison de la forte appréciation du franc suisse. Paris occupait en 2015 la 20e place mondiale en ce qui concerne les prix et la 25e place pour ce qui est des salaires, alors que Moscou se situait respectivement aux 57e et 52e rangs.

    Lire aussi:

    Pourvu que les Chinois se sentent à l'aise à Rome
    Les touristes américains provoquent une "crise de la bière" à Cuba
    Vous cherchez du travail en Australie? Serrez juste un wombat dans vos bras!
    Le top 10 des belvédères les plus spectaculaires
    Tags:
    tourisme, Suisse, Berne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik