Ecoutez Radio Sputnik
    Département d'Etat américain

    Terroristes ou pas: Moscou et Washington ont des points de vue différents

    © AP Photo / Luis M. Alvarez
    International
    URL courte
    14140
    S'abonner

    Les Etats-Unis refusent d'inclure les groupes proposés par la Russie dans la liste des organisations terroristes.

    Si l'Organisation des nations unies ajoute à la liste des organisations terroristes les groupes syriens Jaysh al-Islam et Ahrar al-Sham, tel que le propose la Russie, cela pourrait avoir des conséquences négatives sur le maintien du cessez-le-feu en Syrie, estime le département d'Etat américain.

    "La Russie cherche à qualifier (de terroristes, ndlr) des groupes qui participent au processus de la cessation des hostilités. Pareilles démarches, comme nous continuons à le croire, pourraient avoir des conséquences dévastatrices sur le cessez-le-feu, au moment où nous cherchons à désamorcer la situation sur le terrain", explique la porte-parole du département d'Etat américain Elizabeth Trudeau.

    Elle a également ajouté que les Etats-Unis "vérifiaient en permanence les informations, évaluaient ces groupes" et estimaient pour le moment que Jaysh al-Islam et Ahrar al-Sham respectaient le cessez-le-feu.

    "Nous poursuivons le dialogue avec eux. Si notre position change, nous les évaluerons autrement. Nous sommes toujours penchés sur cette question", a déclaré la porte-parole du département d'Etat américain.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a auparavant refusé la proposition de la Russie d'ajouter les groupes extrémistes syriens Jaysh al-Islam et Ahrar al-Sham à la liste des organisations terroristes.

    Les USA, le Royaume Uni, la France et l'Ukraine se sont ainsi prononcés contre, tandis que l'approbation d'une telle décision nécessite le consensus de l'ensemble des 15 membres du Conseil de sécurité de l'Onu.

    En outre, les diplomates onusiens ont précisé qu'une fois adoptée, la proposition de Moscou pourrait avoir des conséquences négatives sur la situation en Syrie.

    La Russie avait déposé une requête au Conseil de sécurité de l'Onu visant à inscrire sur la liste des sanctions du Conseil de sécurité Ahrar al-Sham et Jaysh al-Islam, deux groupes armés opérant en Syrie. 

    L'ambassadeur de Russie aux Nations unies Vitali Tchourkine a notamment noté que les groupes Ahrar al-Sham et Jaysh al-Islam "étaient étroitement liés à des organisations terroristes, en premier lieu à Daech et à Al-Qaïda; ils leur fournissaient et recevaient de ces dernières un soutien financier, logistique et militaire".

    Lire aussi:

    Guerre médiatique: les USA versent des millions pour dénigrer les succès russes en Syrie
    Pourquoi faut-il revoir le concept d'opposition modérée?
    Moscou appelle à reconnaître comme terroristes deux groupes armés syriens
    La Russie favorable à la reforme du Conseil de sécurité de l'Onu
    Tags:
    groupes, conseil, extrémisme, terrorisme, guerre, Ahrar al-Sham (Libres du Sham), Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), ONU, Elizabeth Trudeau, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik