Ecoutez Radio Sputnik
    Réunion des chefs d'États des pays en négociation pour le TPP. Archive photo

    Modifier à sa guise les règles du commerce mondial: un jeu de déséquilibriste

    © Wikipedia / Gobierno de Chile
    International
    URL courte
    7117
    S'abonner

    Réécrire en petit comité les règles du commerce mondial menace de déséquilibrer l'espace économique mondial, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Igor Morgoulov au sujet de la situation autour du Partenariat transpacifique (TPP).

    L'accord de TPP instaurant une zone de libre-échange a été signé en octobre dernier par 12 pays représentant 40% de l'économie mondiale. Le TPP prévoit la libre circulation des marchandises entre ses pays membres et d'autres facilités. Il fait concurrence à d'autres initiatives économiques, avec la participation de la Chine, et notamment à l'Accord de partenariat économique régional dit compréhensif (RCEP).  

    M. Morgoulov a signalé que la Russie se prononçait en faveur d'une intégration économique régionale plus poussée.

    "Il importe, pour nous, que ces processus ne se substituent pas, mais complètent le système du commerce mondial, qu'ils reposent sur les principes d'ouverture et de respect des intérêts de chaque économie et des problèmes sensibles pour les tiers pays", a dit le diplomate au sujet de l'existence de plusieurs projets de libéralisation du commerce en Asie-Pacifique (TPP, RCEP, zone de libre-échange Chine-Japon-Corée du Sud, ainsi que la Zone de libre-échange de l'Asie-Pacifique).

    Il a eu du mal à dire comment la réalisation du TPP modifierait le paysage du commerce régional et mondial.

    "En tout état de cause, nous partons du fait que réécrire les règles du commerce mondial en petit comité menace de déséquilibrer et de fragmenter l'espace économique mondial", a-t-il indiqué avant d'ajouter que la Russie était déterminée à étendre la coopération avec les Etats de l'Asie-Pacifique.

    "Nous sommes disposés à travailler de près avec toutes les parties intéressées à promouvoir la coopération inclusive dans la région", a-t-il dit.

    Lire aussi:

    TPP: l'opposition sud-coréenne met en garde contre une adhésion hâtive
    TPP: Washington et Tokyo prêts à réaliser l'accord
    Traité TPP: le congrès américain sabote les plans d'Obama
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Tags:
    menaces, libre-échange, Traité de partenariat transpacifique (TPP), Asie-Pacifique, Corée du Sud, Chine, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik