Ecoutez Radio Sputnik
    Oncle Sam

    Il manque quelque chose... Encore une agence pour lutter contre la propagande étrangère!

    © AFP 2018 FILIPPO MONTEFORTE
    International
    URL courte
    48452

    Aux Etats-Unis, rien n'annonce la prochaine mise à l'arrêt de la planche à billets. Ni une dette publique supérieure à 19.000 milliards de dollars, ni l'existence d'un département de propagande antirusse doté de 83 millions de dollars n'empêchent les projets de créer une nouvelle agence antirusse.

    Selon le Washington Examiner, le congressiste républicain Adam Kinzinger a proposé de mettre en place une nouvelle agence fédérale afin de lutter contre "la propagande émanant de la Russie et de la Chine".

    Son projet de loi relève que la Russie et la Chine utilisent de nombreux instruments de propagande afin de diminuer l'influence mondiale des Etats-Unis.

    "La mise en place d'une agence appropriée offre aux Etats-Unis une occasion unique de répondre à la manipulation étrangère en encourageant la libre circulation de l'information véridique. Cela peut, en outre, prévenir des conflits et assurer la stabilité mondiale", a déclaré le congressiste.

    Il estime que pour ce faire il faut créer un "centre d'information et d'analyse auprès du département d'Etat en charge d'évaluer le déroulement de la guerre de l'information et de démasquer les opérations dirigées contre la sécurité nationale des Etats-Unis.

    Le co-auteur du projet, Ted Lieu, signale, pour sa part, que les campagnes de propagande étrangères, outre qu'elles diffusent un état d'esprit anti-occidental, manipulent l'opinion publique et torpillent la démocratie et les intérêts des Etats-Unis.

    "Bref, elles rendent le monde moins sûr", a résumé le congressiste. 

    Le projet de loi a été soutenu par une dizaine de leurs collègues appartenant aux deux partis. 


    Lire aussi:

    Aux USA, une nouvelle initiative antirusse sur les rails
    Les USA jurent n'avoir jamais mené une politique antirusse
    L'UE lance un site pour "dévoiler la propagande du Kremlin"
    Tags:
    propagande antirusse, Département d'Etat des Etats-Unis, Congrès des États-Unis, Ted Lieu, Adam Kinzinger, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik