International
URL courte
16225
S'abonner

Le Parquet turc a ouvert une enquête sur le leader de l'opposition turque suite à son discours sur les dangers de la transition vers le système présidentiel de gouvernement.

Kemal Kilicdaroglu, président général du Parti républicain du peuple, le parti le plus important de l'opposition turque, s'est récemment prononcé contre la transition de la Turquie vers le système présidentiel de gouvernement car cela pourrait aboutir à une effusion de sang dans le pays, rapporte jeudi la chaîne turque NTV.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan prône notamment l'introduction dans le pays du système présidentiel de gouvernement qui devrait remplacer le système parlementaire introduit depuis la création de la République turque, en 1923. Le numéro un turc propose ainsi d'organiser un référendum sur la nouvelle constitution et sur la transition vers le système présidentiel de gouvernement.

Les partisans de M.Erdogan soulèvent également la question des élections parlementaires anticipées, car dans le parlement actuel le Parti de la justice et du développement, parti au pouvoir en Turquie, ne possède pas la majorité constitutionnelle nécessaire afin de modifier la loi fondamentale du pays.


Lire aussi:

Erdogan lance un recours en justice contre un patron de presse allemand
Turquie: Ahmet Davutoglu sur le départ, Erdogan consolide son pouvoir
Selon le satiriste allemand, Merkel l'a sacrifié pour faire plaisir à Erdogan
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
système présidentiel de gouvernement, parquet, opposition, justice, Parti républicain du peuple turc (CHP), Kemal Kilicdaroglu, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook