International
URL courte
3200
S'abonner

L’Université commune russo-chinoise de la ville de Shenzhen, qui accueillera des étudiants en septembre et octobre prochains, sera bientôt dotée d’un bâtiment qui représentera une copie presque parfaite du célèbre Bâtiment principal de l’Université d’Etat de Moscou.

Selon la déclaration de Viktor Sadovnichy, recteur de l'Université de Moscou, lors de la conférence de presse, le projet chinois représente une copie presque parfaite du bâtiment moscovite. Les tours, l'horloge et l'étoile, éléments architecturaux principaux du bâtiment de l'Université de Moscou, seront reproduits. La hauteur du bâtiment chinois sera toutefois moins élevée.

Les architectes chinois ont décidé de créer une copie du bâtiment de cette université après leur visite à Moscou. Autre différence, les résidences pour les étudiants et les doctorants font partie du bâtiment moscovite, alors que dans le projet chinois, elles représentent des structures séparées. Le bâtiment chinois devrait être construit dans deux ans.

Selon le recteur de l'Université de Moscou, un bâtiment temporaire a déjà été construit à Shenzhen. Il accueillera une centaine d'étudiants en automne prochain.

L'Université commune de Shenzhen, qui est créée sur la base de l'Université d'Etat de Moscou et de l'Université polytechnique de Pékin, représente l'un des projets importants de cette ville chinoise dans le domaine des technologies éducatives de pointe. Cette université est une organisation non-commerciale sino-étrangère éducative conjointe. Les étudiants pourront faire leurs études en trois langues: le russe, le chinois et l'anglais.

Lire aussi:

L'UE veut freiner le développement économique de la Chine?
Le plus long insecte du monde découvert en Chine
Un rap sur Karl Marx devient un hit en Chine
La Russie veut livrer son eau potable en Chine
Tags:
architecture, réplique, université, éducation, gratte-ciel de l'Université Lomonossov de Moscou, Université polytechnique de Pékin, Université d'Etat Lomonossov de Moscou (MGU), Université russo-chinoise de Shenzhen, Viktor Sadovnitchi, Shenzhen, Pékin, Moscou, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook