Ecoutez Radio Sputnik
    La police tchèque

    Les Tchèques créent une unité spéciale de police pour les migrants

    © AFP 2019 Robert Atanasovski
    International
    URL courte
    Crise migratoire (printemps 2016) (38)
    0 200
    S'abonner

    Le détachement, qui devra assurer la sécurité en cas de problèmes associés à l’afflux des migrants illégaux, pourra être envoyé à l'étranger pour la protection des frontières extérieures de l'espace Schengen.

    Les autorités tchèques ont pris la décision de créer une brigade mobile de police, qui doit assurer la sécurité dans le cadre de l'afflux des migrants en Europe, rapporte l'Agence de nouvelles tchèque.

    "La plupart des migrants préfèrent contourner la République tchèque car nous respectons strictement les lois nationales et internationales, et les chiffres officiels montrent qu’il n’y a qu'une centaine d'immigrants illégaux sur notre territoire, mais la situation à l'échelle européenne ne nous permet pas de nous relâcher", a expliqué pour justifier cette décision Milan Chovanec, ministre des Affaires intérieures tchèque.

    L’effectif total de l'équipe spéciale sera de 180 personnes. Elle comprendra de nouvelles recrues et des officiers de police, qui travaillent déjà avec des migrants illégaux. Lors de la sélection, les recruteurs accorderont une attention particulière à la connaissance des langues étrangères.

    Les unités mobiles seront déployées dans les grandes villes tchèques, comme Prague, Brno, Ostrava et Pardubice. La nouvelle unité doit aussi être prête à être envoyée à l'étranger pour protéger les frontières extérieures de l'espace Schengen.

    "La création de cette brigade mobile de police permettra à réagir plus vite et plus efficacement aux problèmes et aux risques liés à la crise migratoire, qui ne sont pas toujours prévisibles", a déclaré M. Chovanec.

    De plus, l'unité sera utilisée pour identifier les menaces terroristes, lutter contre le crime organisé et assurer l'ordre public lors de manifestations culturelles et sportives. Elle sera également en mesure d’aider les services de secours en cas d'accident grave ou de catastrophe naturelle.

    Dossier:
    Crise migratoire (printemps 2016) (38)

    Lire aussi:

    Le président tchèque plaide la levée des sanctions antirusses
    Face à l’afflux de migrants, la population tchèque s’arme
    La Tchéquie et la Slovaquie perdraient à un éclatement de Schengen
    Les motards russes chaleureusement accueillis en Tchéquie
    Tags:
    unités spéciales, crise migratoire, Espace Schengen, migrants, police, réfugiés, Union européenne (UE), Milan Chovanec, Europe centrale, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik