International
URL courte
27332
S'abonner

En dépit des protestations du propriétaire, la cour d’État de Munich a autorisé les membres du parti de droite allemand AfD à tenir une réunion à la célèbre brasserie Hofbräukeller, où Hitler avait ses habitudes.

Le propriétaire de la brasserie, Friedrich Steinberg, a annoncé plus tôt cette semaine qu'il voulait annuler la visite prévue par le chef de l’AfD, Frauke Petry, en expliquant qu'il était préoccupé par les dommages causés à sa réputation et la possibilité de violentes manifestations.

Mais les juges de la Cour d'État de Munich a donné tort à M. Steinberg en affirmant qu'il ne présentait pas de raisons suffisantes pour rompre le contrat qu'il avait signé avec le parti populiste de droite.

"Nous avons reçu (l'injonction, nldr) de la cour et maintenant nous sommes en train d'examiner les options juridiques," a déclaré M. Steinberg jeudi, après que le jugement du tribunal ait été prononcé.

Pour sa part, le chef de la branche bavaroise du parti, Petr Bystron, a estimé que cette décision était une "claque retentissant sur l'oreille du Parti social-démocrate (SPD) et de l'Union chrétienne-démocrate (CDU)."

Les deux principaux partis allemands ont tenté plusieurs fois de bloquer les événements organisés par l’AfD, a ajouté M. Bystron.

Le Hofbräukeller bénéficie d'une certaine notoriété car Adolf Hitler a donné son premier discours en tant que chef du Parti ouvrier allemand (DAP) – qui deviendra plus tard le parti nazi – dans le hall de cette brasserie.

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
Tags:
loi, tribunal, droite, protestations, brasserie, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Alternative pour l'Allemagne (AfD), Adolf Hitler, Munich, Bavière, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook