Ecoutez Radio Sputnik
    Des enfants syriens à Alep

    Les rêves des enfants syriens se réaliseront-ils?

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    6201

    En Syrie, malgré la catastrophe économique et humanitaire dans certaines régions, les enfants ne renoncent pas à leurs rêves. Leur innocence et leur foi sincère les préserve et les horreurs de la guerre ne les empêchent pas de rêver...

    La guerre en Syrie dure déjà depuis six ans. L'équilibre entre les belligérants dans les différentes régions du pays change constamment, tandis que les discussions des "géants" politiques sur le sort du pays se succèdent…

    On est habitué à lire dans les médias des communiqués sur les opérations militaires et les points de vue des analystes sur le conflit, mais on oublie que derrière tout cela il y a aussi le quotidien des civils, qui ont leurs désirs et leurs objectifs, leurs tâches et leurs rêves.

    Des enfants syriens ont confié à l'agence Sputnik leurs rêves les plus chers.

    Zena Id, 12 ans, rêve de revenir dans sa région d'origine et de jouer de nouveau avec ses amis dans la rue.

    "Je veux devenir enseignante, parce qu'une enseignante crée tout. J'espère que mon rêve se réalisera", a-t-elle raconté.

    Zena Id
    © Sputnik . Nizar Meihub
    Zena Id

    La collégienne Aia Abbas rêvait de devenir professeur, mais elle a changé d'avis à cause de la guerre: "Maintenant, je veux être médecin et guérir tout le monde".

    Aia Abbas
    © Sputnik . Nizar Meihub
    Aia Abbas

    Saramdi Safija, 14 ans, rêve de renommée mondiale et d'indépendance financière.

    "Je veux que les Syriens n'arrêtent pas de rêver, car le rêve est la base de la vie… J'espère que les Syriens deviendront un modèle pour tous les peuples", a déclaré Saramdi.

    Saramdi Safija
    © Sputnik . Nizar Meihub
    Saramdi Safija

    Salah Ali souhaite pour sa part devenir officier. De cette manière, il veut venger son père qui a trouvé la mort en se battant contre les terroristes. "Avant, mon père et moi, nous allions dans un parc pour nous divertir et maintenant des obus tombent sur nous", a-t-il raconté.

    Salah Ali
    © Sputnik . Nizar Meihub
    Salah Ali

    Bachar al-Hureih, 11 ans, ne souhaite qu'une seule chose, revenir dans l'école qu'il a dû quitter quand les combattants de Daech se sont emparés de la ville de Mayadin, dans la province de Deir ez-Zor.

    Bachar al-Hureih
    © Sputnik . Nizar Meihub
    Bachar al-Hureih

    Lire aussi:

    Attaques à l'aveugle contre les civils kurdes d'Alep: 83 morts, 700 blessés
    Ces réfugiés syriens qui viennent en aide aux Canadiens en détresse
    Neuf ans, mais déjà terroristes à part entière
    Moscou appelle à mettre fin au "cauchemar" à la frontière turco-syrienne
    Daech pilonne le territoire turc, Ankara reste les bras croisés
    Tags:
    quotidien, rêve, enfants, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik