Ecoutez Radio Sputnik
    Un groupe de parlementaires italiens en visite en Crimée

    Des sénateurs italiens se rendent en Crimée sans se soucier de l'ire de Kiev

    © Sputnik . Vasily Batanov
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    9954

    Un groupe de sénateurs italiens s'est rendu en Crimée sans faire attention à la réaction que cette visite allait provoquer à Kiev.

    L'avis des autorités ukrainiennes concernant le séjour des parlementaires italiens en Crimée n'a aucune importance, a déclaré l'organisateur de la visite, le journaliste homme politique et ancien député du Parlement européen Giulietto Chiesa.

    "Elles peuvent en penser tout ce qu'elles veulent, cela ne nous regarde pas. Nous savons que l'Ukraine pourrait adopter des sanctions à notre encontre, mais nous sommes des Européens et avons donc le droit de nous rendre en Crimée", a déclaré M. Chiesa aux journalistes venus l'interroger sur cette visite.

    Il a également fait savoir qu'il ne considérait pas l'Ukraine comme un Etat démocratique.

    "Nous n'aimons ni le nazisme, ni l'Euro-Maïdan, car ils sont dirigés contre la démocratie. J'estime que l'Ukraine n'a rien à faire dans l'UE", a souligné M. Chiesa.

    Il a souligné que cette visite pourrait susciter des critiques en Europe également. Cependant, il est plus important de faire connaître une information, même négative, que de passer un événement sous silence, affirme l’homme politique italien.

    Un groupe de cinq parlementaires italiens est arrivé en Crimée pour une visite de trois jours lors de laquelle ils se rendront à Sébastopol, à Yalta et à Simféropol. La délégation a déjà rencontré vendredi le représentant du président russe sur la péninsule Oleg Belaventsev, le gouverneur de Sébastopol Sergueï Meniaïlo, le chef de la République de Crimée Sergueï Aksionov et le commandant de la Flotte russe de la mer Noire Alexandre Vitko.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

    Lire aussi:

    Parlementaires français: la Crimée avait droit au référendum
    Parlementaires français en Crimée : vers de nouvelles relations ?
    Les Français disent "oui" au séjour de parlementaires en Crimée
    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Tags:
    réactions, parlementaires, visite, Giulietto Chiesa, Simféropol, Kiev, Ukraine, Crimée, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik