Ecoutez Radio Sputnik
    Vue d'Hiroshima après le bombardement nucléaire, septembre 1945

    Obama à Hiroshima? Le "comble de l'hypocrisie", selon Pyongyang

    © AFP 2019
    International
    URL courte
    22452
    S'abonner

    La Corée du Nord s'est prononcée aujourd'hui, pour la première fois mais dans le style venimeux qui lui est propre, sur la prochaine visite du président américain Barack Obama à Hiroshima.

    La visite de cette ville japonaise est prévue dans le cadre de son déplacement au Japon où il participera au sommet du G7 des 26 et 27 mai. 

    Selon le quotidien officiel nord-coréen Rodong Sinmun cité par l'agence Kyodo News, "en revenant à l'idée d'un +monde sans armes nucléaires+, les Etats-Unis tentent de cacher leur vrai visage de criminel nucléaire". 

    Le quotidien a qualifié les appels des Etats-Unis à la réduction des armements nucléaires de "comble de l'hypocrisie et de l'impudence". 

    "Les appels des Etats-Unis à un monde sans armes nucléaires visent, en réalité, à créer un monde où seuls eux possèderaient les armes nucléaires et qui serait gouverné par la force de leurs armes nucléaires", écrit le Rodong Sinmun. 

    Le quotidien qualifie de "sophisme hypocrite" l'idée d'un monde sans armes nucléaires qui doit être exposée par Barack Obama à Hiroshima. 

    Pourtant, le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest avait annoncé précédemment que Barack Obama n'avait pas l'intention de prononcer un discours lors de sa visite d'Hiroshima. 

    Les Etats-Unis ont largué deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki le 6 et le 9 août 1945, précipitant la capitulation du Japon dans la Seconde guerre mondiale. Les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki demeurent l'unique cas d'utilisation de l'arme nucléaire au combat. 

    Barack Obama sera le premier président américain en exercice  à se rendre à Hiroshima.  


    Lire aussi:

    Tests nucléaires US: des Japonais demandent compensation
    Cette entreprise veut transformer les armes nucléaires en fusées civiles
    Les USA n'excluent pas une frappe nucléaire préventive contre la Corée du Nord
    Tags:
    bombardements atomiques, visite, bombardements nucléaires d'Hiroshima et Nagasaki, présidence américaine, Barack Obama, Nagasaki, Hiroshima, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik