International
URL courte
351718
S'abonner

Il est passible d’une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an de prison.

L'américain Gill Parker Payne a plaidé coupable devant un tribunal d’Albuquerque, au Nouveau-Mexique, d'avoir retiré de force le hijab d’une femme musulmane lorsque tous deux se trouvaient dans un avion. 

L'incident s'est produit à bord d'un vol Southwest Airlines reliant Chicago à Albuquerque le 11 décembre dernier. L'homme s'est approché de la femme qui occupait un siège à quelques rangs devant lui et lui a demandé d'enlever son hijab en criant: «Take this off, This is America!» (Enlevez-le! Ici, on est aux États-Unis!). Il a ensuite arraché son hijab, mais la femme a réussi à le lui reprendre.

Femmes musulmanes portant le voile
© Sputnik . Ramil Sitdikov
Peu après sa descente d'avion, la femme a porté plainte auprès de la police. 

Gill Parker Payne est accusé d’avoir empêché cette femme d’origine palestinienne, qui vit aux États-Unis depuis une trentaine d’années, d’exercer sa liberté de religion

Il est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à un an de prison selon les dispositions législatives sur les actes haineux.

Cet incident s’inscrit dans le cadre d'une série d'affaires similaires. Début mai, une Californienne musulmane, Kirsty Powell, a porté plainte pour discrimination religieuse, accusant des policiers de lui avoir enlevé son voile de force après l'avoir arrêtée. Kirsty Powell et son mari ont été interpellés par deux policiers alors qu'ils rentraient chez eux en voiture en mai dernier. 


Lire aussi:

La "méchante en hijab" ou pour quoi luttent les féministes islamiques?
Mode sportive: un maillot hijab pour le football féminin afghan
Les internautes s’insurgent contre le port du voile en Iran
Les aventures pittoresques d’une Italienne en Iran
Tags:
liberté de culte, hidjab, Palestine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook