International
URL courte
0 06
S'abonner

Au moins 30 recrues de la police ont été tuées et 70 autres blessées dans un attentat suicide visant un centre de recrutement, rapporte la chaîne de télévision Sky News Arabia.

Selon la même information, le chef de police a survécu à l'attentat. 

L'AFP rapporte pour sa part qu'un kamikaze s'est infiltré parmi des dizaines de jeunes rassemblés dans un centre de recrutement à Fuwah, dans la banlieue sud-ouest de Moukalla, où il a actionné sa ceinture explosive. 

​L'attentat a été revendiqué par le groupe terroriste Daech. 

Pendant plus d'un an le port de Moukalla était un fief des terroristes au Yémen. Fin avril, les djihadistes en ont été chassés. 

Toujours selon l'AFP, jeudi, Daech a revendiqué une attaque meurtrière contre l'armée yéménite à Khalf, à l'est de Moukalla, où trois attentats suicide à la voiture piégée avaient fait, selon un responsable militaire, au moins 15 morts.

Le Yémen est en proie à un conflit armé opposant, d'une part, les rebelles chiites Houthis et une partie de l'armée loyale envers l'ex-président Ali Abdallah Saleh, et, de l'autre, les troupes du président Abd Rabbo Mansour Hadi soutenues au sol et dans les airs par les forces de la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite. 

 

Lire aussi:

Attentat suicide au Yémen: huit morts, plusieurs blessés
Yémen: des milliers de gens dans les rues appelant à cesser les heurts
Au Yémen, la situation humanitaire effraye
Les USA déploient discrètement des troupes terrestres au Yémen
Tags:
recrues, attentat suicide, conflit, Ali Abdallah Saleh, Abd Rabbo Mansour Hadi, Moukalla, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook