International
URL courte
Crise migratoire (printemps 2016) (38)
2143
S'abonner

Bien que la crise migratoire soit loin d’être résolue, certains changements importants marquent la dynamique de ces derniers mois. Le nombre de migrants débarquant sur les îles grecques en avril dernier a diminué de 90% par rapport au mois précédent.

Selon les informations rendues publiques par l'agence européenne Frontex, cette chute de 90% se traduit par le chiffre suivant: moins de 2.700 migrants sont arrivés en Grèce en avril dernier.

L'agence estime que cette baisse considérable s'explique par l'accord entre l'Union européenne et la Turquie sur les migrants, ainsi que par la politique plus stricte de contrôles adoptée par la Macédoine à sa frontière avec la Grèce.

Selon la déclaration de Fabrice Leggeri, chef exécutif de l'agence Frontex, le nombre total de nouveaux arrivants sur les îles grecques en avril dernier est bien plus petit que celui qui caractérisait les flux quotidiens sur la seule île de Lesbos lors des mois les plus durs de l'année dernière.

L'agence Frontex annonce également que les Syriens continuent de composer la plus grande partie de tous les migrants arrivés sur les îles grecques, suivis par les Pakistanais, les Afghans et les Irakiens.

Par ailleurs, suite à la chute enregistrée, le nombre de migrants atteignant l'Italie a dépassé celui de la Grèce pour la première fois depuis juin 2015. Ce tournant est survenu malgré le fait que le chiffre de 8.370 migrants détectés sur la voie de la Méditerranée centrale représentait une baisse de 13% par rapport au mois de mars dernier et de près de 50% par rapport au même mois en 2015.

L'agence Frontex explique que la voie de la Méditerranée centrale est plutôt choisie par les migrants en provenance d'Erythrée, d'Egypte et du Nigéria.

Selon l'agence Frontex, 1,8 million de migrants sont arrivés dans l'Union européenne en 2015. La crise migratoire actuelle semble être la plus grave depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale.

Dossier:
Crise migratoire (printemps 2016) (38)

Lire aussi:

Les Tchèques créent une unité spéciale de police pour les migrants
L’accord UE-Turquie sur les migrants risque de devenir caduc
Epreuve enrichissante: les élèves français se mettent dans la peau de réfugiés
L'Autriche s'octroie le droit de fermer la porte aux migrants
Tags:
crise migratoire, migrants, réfugiés, Frontex (agence européenne pour la surveillance des frontières), Lesbos, Macédoine du Nord, Italie, Europe, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook