Ecoutez Radio Sputnik
    RC-135W Rivet Joint

    Encore un patrouilleur US intercepté par un chasseur russe

    CC BY 2.0 / U.S. Air Force/Senior Airman Maeson L. Elleman
    International
    URL courte
    771061
    S'abonner

    Dans le ciel de la Baltique, près de la frontière russe, un chasseur de l’armée de l’air russe a intercepté un avion de patrouille américain.

    L’avion de reconnaissance Boeing RC-135V a été détecté tout près de la côte de la région de Kaliningrad. Un chasseur russe Su-27 a décollé pour l’intercepter, rapporte Baltic Watch.

    Selon le portail, l'avion avec le numéro d'immatriculation 64-14844 et le signal d'appel ELGIN33 a décollé de la base aérienne de Mildenhall en Angleterre et a atteint la partie sud de la mer Baltique. L'avion a effectué une mission de reconnaissance avec son transpondeur activé, ce qui signifie qu’il était visible au radar.

    C’est déjà le cinquième cas en un mois où des avions de reconnaissance américains sont détectés près des frontières russes. Le 30 avril, un chasseur russe avait dû s’approcher à quelques mètres d’un avion US pour bien le prévenir.

    Le Boeing RC-135 est une famille d'avions de reconnaissance conçue sur la base du C-135 Stratolifter. Il existe différentes versions de cet avion. Le RC-135V/W Rivet Joint, qui a été vu plusieurs fois au-dessus de la mer Baltique, est un avion de SIGINT (Renseignement d'origine électromagnétique). Il est capable d’effectuer une surveillance à la fois des communications radio et des signaux électroniques émis par les radars adverses, aussi bien que de brouiller ces signaux.


    Lire aussi:

    Un drone US intercepté en Crimée
    Washington dénonce la "manœuvre dangereuse" d'un avion russe en mer Baltique
    Washington avoue: Moscou ne provoque pas d'incidents aériens
    Des chasseurs russes accompagnent des Tornado allemands dans le ciel syrien
    Tags:
    patrouilleur, reconnaissance, brouillage, avions militaires, frontière, chasseur, Boeing RC-135U, RC-135, Su-27, Kaliningrad, mer Baltique, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik