Ecoutez Radio Sputnik
    L'armée syrienne

    L'armée syrienne repousse les attaques de Daech près de Palmyre

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    La lutte contre Daech (229)
    62780
    S'abonner

    Des combattants de Daech ont intensifié leurs activités dans la zone de Palmyre, ville contrôlée par les forces fidèles à Bachar el-Assad.

    Selon un communiqué diffusé par le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, les terroristes ont tenté de s'emparer des hauteurs dominantes à proximité de la ville de Palmyre.

    "Des unités des forces gouvernementales ont repoussé les attaques. Les terroristes ont subi des pertes importantes", lit-on dans le document.

    Le régime de trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier. Il ne concerne toutefois pas les djihadistes de l'Etat islamique (EI; Daech), du Front al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) et d'autres groupes considérés comme  terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu.

    La semaine dernière, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH, Londres) a affirmé que les djihadistes de Daech avaient infligé un revers à l'armée syrienne en isolant la ville antique de Palmyre, inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité. D'après l'organisation, les terroristes ont "encerclé Palmyre de tous les côtés sauf au sud-ouest".

    Daech mène une tactique de harcèlement contre l'armée dans le désert syrien en attaquant ses points faibles puis en se retirant lorsque le régime contre-attaque.

    Dossier:
    La lutte contre Daech (229)

    Lire aussi:

    Syrie: plus de 100 localités ont rejoint la trêve
    Daech coupe une route stratégique de ravitaillement entre Homs et Palmyre
    En Syrie, 55 terroristes de Daech tués dans des frappes turques
    Tags:
    conflit, crise syrienne, combat, terrorisme, djihadisme, hostilités, Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Front al-Nosra, Etat islamique, Palmyre, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik