Ecoutez Radio Sputnik
    Espagne: la Cour constitutionnelle annule la résolution du parlement catalan

    Les sociétés catalanes soumises à l’amende pour utiliser l’espagnol

    © REUTERS / Albert Gea
    International
    URL courte
    2510
    S'abonner

    Les autorités catalognes pénalisent les entreprises locales implantées sur le territoire de la communauté autonome espagnole pour ne pas avoir doublé en catalan les informations publiques concernant leur activité.

    Selon un arrêté administratif en vigueur en Catalogne, toutes les informations publiques concernant l'activité des entreprises doivent être fournies "au moins en catalan". En cas de violation de cette exigence, l'organisation est soumise à une amende qui, selon les circonstances, peut varier de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'euros, rapporte le magazine britannique The Economist.

    Le média cite également plusieurs exemples où des dirigeants ont dû payer une amende en raison de violations des normes linguistiques régionales: c'est ainsi qu'un entrepreneur a déboursé 1.000 euros pour avoir présenté des informations sur l'activité économique de sa société uniquement en espagnol alors qu'un autre dirigeant a payé 1.260 euro d'amende pour avoir omis l'inscription en catalan sur le logo de son entreprise.

    Conformément à la loi du 18 septembre 1979 le catalan, tout comme l'espagnol, est reconnu comme langue officielle sur le territoire de la région autonome de Catalogne. Depuis 2010, dans le cadre de leurs tentatives d'obtenir l'indépendance, les autorités catalognes ont mainte fois cherché à fixer le statut primordial du catalan dans la région.

    Lire aussi:

    Madrid prêt à dialoguer avec la Catalogne
    Ban Ki-moon: Non, la Catalogne n'a pas "le droit" de se séparer de l'Espagne
    Catalogne: Madrid présente une requête devant la Cour constitutionnelle
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Tags:
    indépendance, politique, langue, Catalogne, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik