Ecoutez Radio Sputnik
    Vue générale du site historique de Palmyre

    Un séisme secoue Palmyre suite à l'explosion d'un champ de gaz à Homs

    © REUTERS / SANA
    International
    URL courte
    12242
    S'abonner

    Le tremblement de terre enregistré dans les quartiers périphériques de Palmyre aurait pu résulter d'une attaque du groupe terroriste Etat islamique (Daech) contre un important champ de gaz en Syrie.

    Il est à noter que les médias syriens n'ont pas établi de rapport entre les deux incidents.

    "Le champ de gaz d'Al-Chaer, un des plus importants dans le gouvernorat de Homs, a été le théâtre de combats acharnés entre les terroristes de Daech et les troupes gouvernementales, rapporte le quotidien britannique The Daily Mail. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), basé à Londres, a annoncé lundi que les djihadistes avaient fait sauter plusieurs stations de pompage dans la région du gisement.

    "Il y a eu trois explosions violentes perpétrées par Daech lundi", a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahman, ajoutant que cette attaque n'avait pas fait de victimes.

    Le Centre sismologique euro-méditerranéen a enregistré dans cette zone un tremblement de terre de magnitude 4,4. Le même jour, l'agence d'information syrienne SANA a fait état d'un séisme à Palmyre, précisant que son épicentre se trouvait à 10 kilomètres de profondeur et à 18 kilomètres du site historique inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

    La ville de Palmyre est située à environ 50 kilomètres au sud-est du champ d'Al-Chaer passé la semaine dernière sous le contrôle de Daech. L'Armée syrienne et les forces fidèles à Bachar el-Assad ont livré d'âpres combats pour reprendre le contrôle de la région. L'agence SANA a annoncé lundi soir que l'armée syrienne avait réussi à s'emparer d'une hauteur dans la partie occidentale du champ de gaz.

    Les terroristes de Daech s'efforcent d'établir leur contrôle sur les ouvrages pétroliers et gaziers en Irak et en Syrie afin de pouvoir financer leur "califat". Le conflit syrien, qui a débuté en 2011, a déjà fait plus de 270.000 morts.

    La ville et le site historique de Palmyre ont été libérés par l'armée syrienne le 27 mars après avoir été occupés pendant 10 mois par les djihadistes de l'Etat islamique.

    Lire aussi:

    Les temples de Palmyre ressuscités grâce à la modélisation 3D?
    Daech coupe une route stratégique de ravitaillement entre Homs et Palmyre
    Des parachutistes italiens rendent hommage au héros russe tombé à Palmyre
    Tags:
    Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), gisement de gaz, séisme, Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), UNESCO, Rami Abdel Rahmane, Bachar el-Assad, Al-Chaer, Londres, Homs, Palmyre, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik