Ecoutez Radio Sputnik
    Torture

    Destruction du rapport sur la torture de la CIA: inadvertance, vraiment?

    © Flickr/ Ray
    International
    URL courte
    17424

    La destruction du rapport du Sénat sur les tortures pratiquées par la CIA traduit la volonté de dissimuler les méfaits passés de l'agence, estime la sénatrice Dianne Feinstein.

    "Il y a des milieux influents qui ne veulent pas que cela soit connu du grand public", a déclaré la sénatrice de l'Etat de Californie dans un entretien à l'agence Sputnik.

    Les médias américains ont annoncé lundi que la version électronique du rapport du Sénat sur la torture à la CIA, l'unique d'ailleurs, a été détruite "par inadvertance" dans le bureau de l'inspecteur général de l'agence. Ni plus, ni moins. Pis encore, le disque dur sur lequel le rapport avait été conservé aurait lui aussi été détruit… "par inadvertance" bien sûr.

    Mme Feinstein, qui avait dirigé à l'époque la commission du Renseignement du Sénat, a du mal à comprendre "comment pouvait-on détruire par inadvertance un disque dur et 7.000 pages (de document)".

    Elle a noté que si le rapport avait effectivement été détruit, "il fallait le remplacer".

    En 2014, la commission du Renseignement du Sénat américain a présenté un rapport exposant les détails des "interrogatoires renforcés" menés par les agents de la CIA. Parmi les méthodes employées, mentionnons notamment des privations de sommeil, des simulacres de noyade ou d'exécution ainsi que d'autres tortures physiques et psychologiques. Les fonctionnaires ont décidé que ce programme de la CIA était contraire à la loi et ne pouvait pas empêcher des projets terroristes.

    La CIA, pour sa part, a tenté de justifier l'efficacité de son programme en affirmant notamment que ces techniques avaient permis de "sauver des vies".


    Lire aussi:

    La CIA derrière l’emprisonnement de Mandela. Désormais officiel.
    La CIA célèbre à sa manière le 5e anniversaire de la mort de Ben Laden
    L’UE a toujours été un projet de la CIA
    Plus de torture à l’eau à la CIA, même sur l’ordre du président
    Tags:
    destruction, tortures, rapport, CIA, Dianne Feinstein, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik