Ecoutez Radio Sputnik
    Mevlüt Çavusoglu

    Le chef de la diplomatie turque démissionnera si Moscou prouve les liens Ankara-Daech

    © AFP 2018 Ozan Kose
    International
    URL courte
    54326

    Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu s'est déclaré prêt à démissionner si la Russie parvient à prouver l'existence de liens entre Ankara et le groupe terroriste Daech.

    Lors d'une récente réunion du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS) à Vienne, le chef de la diplomatie turque a rejeté les déclarations de son homologue russe Sergueï Lavrov faisant état du soutien apporté par Ankara à Daech.

    "Si la Russie dispose d'une seule preuve du fait que la Turquie soutient Daech, je suis prêt à démissionner de mon poste", a lancé M.Cavusoglu.

    Auparavant, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est également déclaré prêt à quitter le pouvoir en cas de présentation de preuves des liens entre Ankara et l'organisation djihadiste.

    Les médias ont à plusieurs reprises accusé les autorités turques à apporter un soutien aux terroristes de Daech. En mars dernier, la chaîne de télévision RT a interviewé un combattant du groupe qui a avoué que la Turquie achetait du pétrole aux terroristes et leur fournissait des denrées alimentaires, des munitions et d'autres produits.

    Fin novembre 2011, le ministre syrien de l'Information Omran al-Zoubi a estimé qu'il existait de "nombreuses preuves" des liens en place entre les autorités turques et l'EI.

    Lire aussi:

    Collaboration avec Daech: les nouveaux documents qui accusent Ankara
    Daech compte dans ses rangs des membres du parti au pouvoir en Turquie
    Pétrole de Daech: le commerce de la honte pour la Turquie
    Tags:
    démission, soutien, djihadisme, terrorisme, Etat islamique, Groupe international de soutien à la Syrie (GISS), Omran al-Zoubi, Recep Tayyip Erdogan, Mevlut Cavusoglu, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik