International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
76189
S'abonner

Les sanctions antirusses seront prolongées en dépit des positions de Chypre et de la Hongrie, assure Federica Mogherini.

La direction de l'Union européenne envisage de proroger les sanctions contre la Russie malgré la position de certains membres de l'UE, a indiqué la Haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, au quotidien allemand Die Welt.

"L'annulation des restrictions dépend du respect total des accords de Minsk. Mais cela n'a pas été fait", a expliqué Mme Mogherini.

Malgré l'opposition de Chypre et de la Hongrie, les autres membres de l'UE sont unanimes quant au maintien des sanctions antirusses, selon elle.

"Ces Etats ont toujours eu une vision à part des détails de la politique des sanctions. Et ça restera sans doute comme ça. Mais, en dépit des désaccords, l'unité persiste toujours. Nous nous en tiendrons à ce principe et prendrons les décisions ensemble", a souligné la diplomate.

Les sanctions économiques européennes contre la Russie expirent le 31 juillet prochain. Leur prolongation ne sera pas automatique. Elle sera examinée lors du sommet de l'UE, en juin.

Le 18 mai, le parlement de la région italienne de Vénétie a approuvé une résolution appelant le gouvernement italien à reconnaitre la Crimée comme une partie de la Fédération de Russie et à obtenir l'annulation des sanctions antirusses. Fin avril, les députés de l'Assemblée nationale française ont adopté une résolution analogue.

La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d'un référendum tenu en mars 2014. 96,77% des Criméens et 95,6% des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie. La péninsule avait été "offerte" à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954. Aujourd'hui, l'Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont introduit des sanctions antirusses en 2014. En réponse, Moscou a introduit un embargo alimentaire contre les pays concernés.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

L'Assemblée nationale soutient la résolution sur la levée des sanctions antirusses
Les pays scandinaves et les USA appellent à prolonger les sanctions antirusses
La Vénétie va-t-elle reconnaître la Crimée russe?
La Biélorussie reconnaît de facto le statut de la Crimée
Tags:
accords de Minsk II, sanctions antirusses, sanctions, Union européenne (UE), Federica Mogherini, Occident, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook