International
URL courte
Crise migratoire (printemps 2016) (38)
4214
S'abonner

Des groupes criminels impliqués dans le trafic d'êtres humains auraient pu se servir de la crise migratoire en Europe pour intensifier leurs activités.

D'après un rapport rédigé par la Commission européenne, des milliers d'enfants disparus après leur arrivée en Europe auraient été réduits en esclavage. En janvier, les médias ont rapporté que le nombre de réfugiés mineurs disparus sur le continent européen s'élevait à au moins 10.000.

L'Allemagne a pour sa part constaté la disparition de 4.700 mineurs, tandis que la Suède fait état d'une dizaine de disparitions d'enfants de rue par semaine.

Le rapport de la Commission indique que les enfants âgés de six mois à dix ans sont en vente pour des montants allant de 4.000 à 8.000 euros, mais dans certains cas le prix peut atteindre 40.000 EUR.

Selon les données officielles, en 2013-2014, les autorités de l'Union européenne ont enregistré 15.846 victimes du trafic humain, dont 2.375 enfants. Cependant, les auteurs du rapport en question estiment que leur nombre est beaucoup plus élevé.

Deux tiers d'entre eux ont été vendus pour servir d'esclaves sexuels, et 20% sont engagés dans des travaux forcés, le plus souvent dans le domaine agricole. Dans le même temps, les enfants victimes de la traite humaine sont régulièrement exploités pour faire de la mendicité.

Dossier:
Crise migratoire (printemps 2016) (38)

Lire aussi:

10.000 enfants réfugiés et migrants non accompagnés portés disparus en Europe
L'esclavage d'enfants népalais déchire le Royaume-Uni
Enfants réfugiés disparus en Europe, le problème devient catastrophique
L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
Tags:
traite des êtres humains, crise migratoire, enfants, réfugiés, Commission européenne, Suède, Europe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook