Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Marc Ayrault

    "Absolument aucune indication" sur les causes du crash de l'avion d'EgyptAir

    © AFP 2019 THOMAS SAMSON
    International
    URL courte
    Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)
    1806

    Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a affirmé vendredi qu'il n'y avait "absolument aucune indication sur les causes" du crash de l'avion d'EgyptAir, pour lequel les autorités égyptiennes ont évoqué un possible acte terroriste.

    M. Ayrault a également annoncé sur France 2 qu'il recevrait samedi au Quai d'Orsay les familles des passagers et les représentants de l'Etat "pour donner le maximum d'informations en toute transparence" sur la disparition de l'Airbus A320.

    "Toutes les hypothèses sont examinées mais aucune n'est privilégiée, car nous n'avons absolument aucune indication sur les causes", a insisté M. Ayrault. "D'ailleurs, nous recherchons des débris de l'avion. La France contribue avec l'Egypte, la Grèce et d'autres pays, un avion est déjà sur place, un autre va venir, des navires", a-t-il dit.

    Alors que le ministre égyptien de l'Aviation civile avait estimé jeudi la probabilité d'une attaque terroriste "plus élevée" que celle d'une défaillance technique, M. Ayrault a de nouveau appelé à la prudence.

    ​"J'ai eu mon homologue Sameh Choukry deux fois au téléphone hier il ne m'a pas dit ça, il m'a dit simplement qu'il voulait que toutes les hypothèses soient examinées, en toute transparence. Il y a une coopération totale entre l'Egypte et la France, c'est très important", a-t-il dit, cité par l'AFP.

    Un Airbus A320 d'EgyptAir reliant Paris au Caire s'est abîmé jeudi au large d'une île grecque avec à bord 66 personnes, dont 30 Egyptiens et 15 Français. Le contact avec l'avion, un Airbus A320 mis en service en juillet 2003, a été perdu 16 kilomètres après l'entrée de l'appareil dans l'espace aérien égyptien et alors qu'il volait à 11.280 mètres d'altitude.

    Selon l'aviation civile grecque, le pilote n'avait signalé "aucun problème" aux contrôleurs aériens grecs lors de sa dernière conversation "vers 00H05 GMT".

    Dossier:
    Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)

    Lire aussi:

    Vol EgyptAir: impossible de ne pas penser à un acte terroriste
    EgyptAir confirme la découverte des débris de son Airbus
    Un avion d'EgyptAir tombe dans la Méditerranée
    Vol EgyptAir: la sécurité dans les aéroports constamment renforcée ces dernières années
    Tags:
    recherche, attentat, crash d'avion, EgyptAir, Jean-Marc Ayrault, Le Caire, Egypte, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik