International
URL courte
5141
S'abonner

Le président turc Recep Tayyip Erdogan n'hésite toujours pas à mêler intérêts privés et affaires publiques, la preuve en est le récent mariage sous auspices militaires de sa fille cadette.

Le mariage de la fille cadette de Recep Tayyip Erdogan, Sümeyye, avec Selçuk Bayraktar, directeur technique de l'entreprise de sa famille, Baykar Makina, qui fabrique des drones et a participé à plusieurs projets de développement des systèmes de défense de la Turquie, a été célébré samedi 14 mai à Istanbul. 

Quelque 6.000 personnes avaient été invitées. Le premier ministre sur le départ Ahmet Davutoglu a été le témoin de la fille du raïs turc, alors que le chef d'état-major des armées, le général Hulusi Akar, a été le témoin du marié. 

Commentant l'événement, la presse parle d'une stratégie militaire dissimulée. 

Jusqu’ici le mariage le plus prometteur politiquement pour Recep Tayyip Erdogan a été celui de sa fille aînée, Esra, avec Berat Albayrak, fils d’un journaliste islamiste, soutien inconditionnel de l'homme fort de la Turquie. 

Formé aux Etats-Unis, Berat est devenu un important homme d’affaires qui possède et dirige, entres autres, ATV, une chaîne de télévision privée très populaire en Turquie. Député du Parti de la justice et du développement (AKP) depuis juin 2015, le premier gendre du président turc est l’actuel ministre de l’Energie, poste qui lui a valu d’être au cœur d’un scandale révélé par la Russie, sur la contrebande du pétrole du groupe djihadiste Etat islamique (EI ou Daech) par la Turquie.

Quoi qu'il en soit, Berat Albayrak est pressenti pour devenir premier ministre. 

Régnant sans appel et de façon patriarcale sur le destin de ses enfants, le président turc met en œuvre, par le biais de leurs mariages, des politiques d’alliance et d’affirmation ostentatoire de son statut, la famille étant le noyau dur de l’empire Erdogan. 

Et le mariage de la fille cadette du raïs, Sümeyye, n'a pas dérogé à la règle, en symbolisant sa stratégie militaire, relèvent les observateurs.

Lire aussi:

Un fidèle d'Erdogan, désigné candidat unique pour succéder à Davutoglu
Turquie: Ahmet Davutoglu sur le départ, Erdogan consolide son pouvoir
La capitulation de Merkel face à Erdogan coûtera cher à l'Europe
Tags:
ATV (chaîne de télévision turque), Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Etat islamique, Berat Albayrak, Hulusi Akar, Selçuk Bayraktar, Sümeyye Erdogan, Ahmet Davutoglu, Recep Tayyip Erdogan, Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook