International
URL courte
Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)
140
S'abonner

Toutes les pistes sont examinées après le crash du vol MS804 d'EgyptAir dans la nuit de mercredi à jeudi en Méditerranée, a déclaré dimanche le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, priant la presse de ne pas tomber dans la spéculation.

"Toutes les hypothèses sont possibles" et aucune n'est privilégiée pour expliquer le crash jeudi du vol d'EgyptAir Paris-Le Caire, a déclaré dimanche le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

"Il n'y a pas à ce jour d'hypothèse spécifique que nous puissions confirmer de manière définitive", a précisé le chef de l'Etat dans un discours télévisé. Il a promis que "les résultats de l'enquête seront annoncés dès qu'ils seront disponibles".

S'exprimant lors de l'inauguration d'une usine d'engrais, le chef d'Etat a également prévenu que l'enquête prendrait du temps et que personne ne pourrait cacher les faits.

Le ministre de l'Aviation civile avait privilégié la thèse de l'attentat le jour même de la catastrophe il y a trois jours mais, depuis, l'absence de revendications et l'émission d'alertes signalant de la fumée à bord et une défaillance du système de commandes de vol ont renforcé celle de l'incident technique.

Le vol MS804 s'est abîmé en mer Méditerranée dans la nuit de mercredi à jeudi avec 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français, après avoir soudainement disparu des écrans radars.

Dossier:
Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)

Lire aussi:

Une conversation entre le pilote de l’A320 d'EgyptAir et un contrôleur rendue publique
Crash d'EgyptAir: un rapport préliminaire dans un mois
Crash d'EgyptAir: "Un contrôle à 100% des avions est impossible"
Tags:
hypothèse, enquête, avions, crash d'avion, Abdel Fattah al-Sissi, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook