Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau iranien

    Coupe garçon et vêtements masculins: des Iraniennes lancent un défi au port du voile

    © AP Photo / Ronald Zak
    International
    URL courte
    473710
    S'abonner

    En Iran, le combat contre le port obligatoire du voile prend de l'ampleur. Et tous les moyens sont bons: dans leur tentative de contourner la police des mœurs qui veille sur le respect du code vestimentaire et punit celles qui osent ôter le foulard, de jeunes Iraniennes se font couper les cheveux et portent des vêtements masculins.

    Récemment, plusieurs femmes iraniennes ont publié sur Instagram et d'autres réseaux sociaux leurs photos sur lesquelles elles posent "tête nue". Ce qui distingue ces clichés de tant d'autres "défis" lancés par les Iraniennes insurgées contre le port obligatoire du voile, c'est que ces femmes ont des cheveux courts et sont vêtues en vêtements masculins.

    "L'Iran est un pays où certaines jeunes femmes se déguisent en hommes pour jouir de la liberté d'aller aux stades ou tout simplement de se balader en ville sans couvre-chef", lit-on sur la page Facebook My Stealthy Freedom (Ma liberté furtive) où des femmes iraniennes partagent publiquement leurs photos sans voile. Ce mouvement a été fondé en 2014 par Masih Alinejad, journaliste d'origine iranienne vivant à l'étranger.

    "Je suis Iranienne. J'ai décidé de me faire couper les cheveux et de porter des vêtements masculins pour éviter la police des mœurs", indique une des révoltées contre le hijab.

    Mais d'autres agissent avec plus de courage et osent sortir se promener sans voile tout en se faisant filmer.Toutefois, les autorités iraniennes réagissent avec sévérité à pareil défi.

    Comme le rappelle The Indépendant, récemment une Iranienne a été démise de ses fonctions de députée après que des photos la montrant apparaitre sans voile en public ont été postées sur la Toile. Or, la femme politique assure qu'il s'agit de faux.

    En outre, huit mannequins ont été mis en détention pour avoir posté en ligne des photos "vulgaires" avec tête nue.

    Lire aussi:

    Ces femmes ninjas qui veillent sur l'Iran
    L'Iran a décidé que les études ne sont pas pour les femmes
    Droits des femmes: les Iraniennes guettent les changements
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Tags:
    lutte, cheveux, port du voile, Voile, droits des femmes, réseaux sociaux, islam, My Stealthy Freedom, Masih Alinejad, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik