International
URL courte
11381
S'abonner

L'Arabie saoudite restait majoritairement en sécurité lorsque Daech et Al-Qaïda semaient le chaos au Proche-Orient, mais aujourd'hui les groupes radicaux y deviennent de plus en plus actifs, faisant croire aux autorités qu'elles ne sauront pas contrer la menace terroriste.

L'Arabie saoudite est restée étrangement calme alors que bien des pays étaient secoués par des attentats. Rien ne s'est produit sauf quelques piètres attaques: une attaque déjouée contre l'installation d'extraction et de traitement de pétrole d'Abqaiq, une attaque d'amateur en 2007 qui a fait trois morts, tous Français, et une tentative d'assassinat déjouée visant le prince héritier Mohammed ben Nayef en 2009.

Mais ce calme a pris fin en 2015 quand les terroristes affiliés à Daech ont lancé une série d'attentats dans la province de l'est du royaume, à majorité chiite. Depuis lors, les attaques sont devenues une partie du quotidien saoudien et leur ampleur géographique a commencé à s'étendre, plusieurs ayant lieu dans les zones peuplées par des sunnites, ainsi que dans la capitale.

La menace terroriste peut encore s'aggraver si Daech et les branches affiliées à Al-Qaïda perdent du terrain en Syrie, et si les terroristes chevronnés d'origine saoudienne reviennent par conséquent dans leur patrie. Les deux groupes, Al-Qaïda et Daech ont acquis de l'expérience en commettant des attaques contre les sites touristiques en Egypte et en Tunisie en vue de miner les économies des pays. A l'instar d'Al-Qaïda, les terroristes de Daech pourront conduire des attaques sophistiquées visant l'économie de l'Arabie saoudite, estime le centre analytique Stratfor.

En plus, il existe un défi supplémentaire à relever qui est Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), le groupe qui avait revendiqué l'attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo en janvier 2015.

AQAP et Riyad ont annoncé un cessez-le-feu non officiel quand les Saoudiens ont lancé une campagne contre les houthis au Yémen. Le groupe terroriste en a bien profité, saisissant l'occasion de s'approprier beaucoup d'argent, d'armes et de personnels…

La trêve a échoué fin avril, ce qui a généré encore plus de préoccupations quant à la menace d'éventuelles attaques. AQAP entretient toujours des relations avec des Saoudiens, et c'est ainsi qu'elle peut faciliter ses nouvelles attaques, exporter le terrorisme en Arabie saoudite autrement dit.

Lire aussi:

Alep risque de devenir la capitale syrienne d'Al-Qaïda
Daech s'en prend aux musulmans de l'Inde
Les djihadistes de Daech s'enfuient à la vue de l'armée irakienne (VIDEO)
Al-Qaïda déménage en Syrie pour défier Daech
Al-Qaïda sur le point de créer un Emirat dans le nord de la Syrie
Tags:
Arabie Saoudite, Riyad, Al-Qaïda, Al-Qaida dans la péninsule Arabique (AQPA), Etat islamique, menaces
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook