International
URL courte
Attentats à Bruxelles (142)
214
S'abonner

Il y a deux mois jour pour jour, un double attentat frappait la capitale belge. Pour rendre hommage aux victimes, la Société de transports intercommunaux de Bruxelles (STIB) a publié une vidéo dans laquelle ses employés évoquent cette journée tragique.

"Je ne pourrais pas vous raconter comment j'ai vécu toute cette journée du 22 mars, ce serait impossible en quelques minutes de vidéo. Il faudrait écrire des encyclopédies et des encyclopédies pour surtout n'oublier personne", relate Thibault Jonckheere, un manager de la STIB, en évoquant cette affreuse journée, journée qui a consolidé les Belges face au défi commun.

Il y a eu vraiment une solidarité entre les gens, entre le personnel, entre tout le monde, témoigne Barbara Foucart, une responsable chez STIB. "+C'est nous tous+ a vraiment pris tout son sens à ce moment-là", dit-elle.

"Ce jour-là le mot ensemble a été le plus fort, le plus prenant", confirme M. Jonckheere.

Certes, depuis ces affreux attentats les gens sont devenus beaucoup plus méfiants, témoignent les employés. Mais, malgré tout, il faut "laisser place à notre joie de vivre et non à la peur", considère Hilde De Smet, conseillère RH.

"Il ne faut pas se laisser envahir par cette crainte, par cette peur. (…) Il faut que la vie continue, poursuit un de ses collègues.

Des explosions ont frappé le 22 mars l'aéroport et le métro de Bruxelles, faisant, selon le dernier bilan, 32 morts et plus de 300 blessés. Cette vague d'attentats a été revendiquée par le groupe terroriste Daech.

Dossier:
Attentats à Bruxelles (142)

Lire aussi:

Attentats de Bruxelles: quatre suspects inculpés pour "assassinats terroristes"
Attentats de Bruxelles: un nouvel avis de recherche lancé contre "l'homme au chapeau"
Attentats de Bruxelles: la Croix Rouge aussi sous le choc
Attentats de Bruxelles: l'avenir de l'UE est en jeu
Tags:
hommage, victimes, attentat, attentats de Bruxelles, Etat islamique, STIB, Bruxelles, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook