Ecoutez Radio Sputnik
    Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg

    L'Otan promet des "décisions majeures" pour le sommet de Varsovie

    © REUTERS / Eric Vidal
    International
    URL courte
    39967
    S'abonner

    L'Alliance atlantique affirme chercher à s'adapter à ce qu'elle décrit comme "une nouvelle donne" dans le domaine de la sécurité européenne.

    Selon le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, des décisions capitales seront prises lors du prochain sommet de l'Alliance programmé pour les 8 et 9 juillet à Varsovie pour réagir à la nouvelle donne en matière de sécurité, compte tenu notamment des "démarches agressives" de la part de la Russie.

    "Nous devons renforcer la présence de l'Otan dans la partie est de l'Europe, et ce sera une présence internationale. Cela nous permettra d'envoyer un signal clair qu'une attaque contre un pays sera considérée comme une attaque contre l'ensemble de l'Otan", a déclaré M.Stoltenberg dans un entretien accordé à Polskie Radio.

    Interrogé à propos des projets de déployer quatre nouveaux bataillons sur le flanc est de l'Alliance, le SG a souligné qu'il ne s'agissait que d'"un des éléments" du programme élaboré par l'Otan.

    L'Otan multiplie ses manœuvres en Europe
    © Photo: Flickr.com/ Marines/cc-by-nc. Archives
    Auparavant, M.Stoltenberg a affirmé que l'Alliance atlantique ne souhaitait pas qu'une nouvelle guerre froide avec la Russie ait lieu. Selon lui, l'Otan s'applique à éviter une escalade des tensions et prône un dialogue ouvert avec Moscou. A l'heure actuelle, l'Alliance ne voit pas de "menace directe" émanant de la Russie, a indiqué M.Stolteberg.

    Le 14 mai dernier, la construction d'une base faisant partie du système antimissile américain a commencé en Pologne. Lors d'une cérémonie officielle, le président polonais Andrzej Duda a déclaré que son pays s'attendait depuis longtemps à accueillir les forces de l'Otan de façon permanente.

    Le chef d'Etat russe Vladimir Poutine a pour sa part promis que Moscou prendrait des mesures adéquates face au développement du bouclier antimissile européen.

    Lire aussi:

    L’Otan multiplie les dépenses par quatre pour muscler son flanc Est
    L'Otan s'apprête à déployer quatre bataillons en Europe de l'Est
    OTAN et menace russe: Obama en remet une couche
    Tags:
    menaces, présence militaire, défense antimissile, sommet, sécurité, OTAN, Andrzej Duda, Jens Stoltenberg, Vladimir Poutine, Europe de l'Est, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik