Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel et Recep Tayyip Erdogan

    Merkel laisse libre cours à l'"erdoganisation" des valeurs européennes?

    © REUTERS/ Tolga Bozoglu/Pool
    International
    URL courte
    112289244

    La chancelière allemande Angela Merkel n'a aucune communication avec l'opposition turque et laisse le président Recep Tayyip Erdogan exporter ses valeurs en Europe.

    Le rédacteur en chef du quotidien d'opposition turc Cumhuriyet, Can Dündar, condamné en mai 2016 à plusieurs années de prison pour avoir révélé l'existence d'un trafic d'armes organisé par les services secrets turcs (MIT) à destination de la rébellion en Syrie, a accordé une interview téléphonique au magazine allemand Bild.

    "Angela Merkel ignore ceux qui veulent instaurer des valeurs et principes européens en Turquie. Au lieu de cela, M.Erdogan exporte ses principes turcs vers l'Europe et poursuit maintenant en justice des journalistes allemands. Cela aurait pu être amusant si cela n'était pas si tragique", a commenté Can Dündar.

    This combo made with file pictures shows Turkish President Recep Tayyip Erdogan (L) in Lima on February 2, 2016 and German TV comedian Jan Böhmermann on February 22, 2012 in Berlin
    © AP Photo/ SEBASTIAN CASTAÑEDA, Britta PEDERSEN / AFP dpa
    Il a également précisé que la moitié des Turcs ne partageaient pas les points de vue de Recep Tayyip Erdogan.

    Quant à la chancelière allemande, elle n'a jamais écouté, lors de ses visites en Turquie, cette partie de la population turque qui préconise les valeurs européennes, la démocratie, le respect des droits de l'homme, la liberté et le sécularisme en Turquie.

    "Je peux comprendre sa position (d'Angela Merkel, ndlr). Elle craint que M.Erdogan ne renvoie des réfugiés. Voilà pourquoi elle cherche un moyen pour communiquer avec lui. Elle est obligée d'avoir affaire à un chef d'Etat totalitaire, avec qui il est difficile de trouver un dénominateur commun. Elle veut tout simplement sauver son pays et se sauver elle-même", selon M.Dündar.

    Le journaliste en prison a appelé la dirigeante allemande à le rencontrer afin de discuter de ce que le gouvernement turc perd de vue, aborder le thème des réfugiés et parler de l'état de la presse.

    La chancelière allemande est actuellement en visite en Turquie.

    Lire aussi:

    Ce long chemin jusqu'au pouvoir
    Erdogan lance un recours en justice contre un patron de presse allemand
    Des milliers de manifestants anti-Merkel à Berlin
    Tags:
    liberté de la presse, droits de l’homme, opposition, Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel, Can Dündar, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • OAK
      Merkel s'est mise elle-même dans une impasse. Désormais, son avenir politique est loin d'être assuré.
    • avatar
      CocoChannel
      Il n'y a jamais eu de "valeurs européennes", il n'y a jamais eu que les """valeurs""" nazies d'une formation d'origine nazie, élaborée par un US Président, créant l'une des entités majeures, de sa domination mondiale : l'UE.
      Les "valeurs" de l'Europe, elles se trouvent chez les peuples de l'Europe, je ne parle ni du soi-disant peuple européen, qui n'existe pas, et n'existera jamais , ni des dirigeants des divers Etats, qui ont vendu leur honneur au diable, depuis longtemps, mais des vrais citoyens, ceux qui ont gardé ces valeurs vivantes, en dépit de toutes les pressions, et de toutes les manipulations.
      Les Britanniques vont le démontrer, dans un mois exactement.
      Quant à Merkel, pour autant qu'elle mérite deux lignes dans cette page, elle suit les ordres comme l'excellente nazie-stasi qu'elle a toujours été.
    • ELUen réponse àOAK(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      OAK,
      Peut-être une relation amoureuse ??? Jusqu'à perdre son poste pour le lui prouver... lui Roméo... elle Juliette... Romantique la scène !
    Afficher les nouveaux commentaires (0)