Ecoutez Radio Sputnik
    protestations devant la base US à Okinawa

    Meurtre d'une Japonaise: le gouverneur d'Okinawa veut rencontrer Obama

    © AFP 2019 Toru Yamanaka
    International
    URL courte
    51421

    A Okinawa, la colère ne se dissipe pas après le viol et le meurtre d'une jeune Japonaise par un ex-Marine américain. Le gouverneur d'Okinawa insiste sur une rencontre avec le président américain Obama pour lui transmettre les sentiments des Japonais.

    Le gouverneur Takeshi Onaga souhaite rencontrer le président américain en présence du premier ministre Shinzo Abe en marge du sommet du G7, à Tokyo. 

    "En tant que gouverneur de la préfecture d'Okinawa, où est concentré le gros des bases militaires américaines, je tiens à parler au président Obama pour protéger les vies et les biens des habitants, ainsi que la sécurité de leurs futurs enfants et petits-enfants", a-t-il déclaré.

    M.Onaga a qualifié le meurtre de Rina Shimabukuro, 20 ans, d'impardonnable et a rappelé que Washington avait mainte fois promis de renforcer la discipline à la base militaire sans que rien ne change. Il a ajouté que la situation à Okinawa était au bord de l'explosion.

    "Les habitants locaux ne peuvent plus retenir leurs sentiments à l'égard des bases militaires américaines", a-t-il déclaré.

    Précédemment, la police japonaise avait arrêté Kenneth Franklin Shinzato, 32 ans, ex-soldat et désormais employé de la base aérienne de Kaneda. Il est soupçonné d’avoir déposé au bord d’une route le corps sans vie d’une Japonaise de 20 ans, Rina Shimabukuro, portée disparue depuis fin avril et dont les traces d'ADN avaient été retrouvées dans sa voiture.

     

    Lire aussi:

    Okinawa révoque officiellement le transfert d'une base US
    Hostile à la présence militaire US, Okinawa fera appel à l'Onu
    Okinawa refuse d'accueillir une nouvelle base US
    Okinawa refuse de se sacrifier au nom de la sécurité du Japon
    Tags:
    meurtre, protestations, Rina Shimabukuro, Takeshi Onaga, Shinzo Abe, Barack Obama, Okinawa, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik