International
URL courte
22362
S'abonner

Ils estiment que cette loi pourrait réduire la flexibilité de l'utilisation des sanctions à des fins de restauration de la souveraineté de l'Ukraine.

Le Département d’Etat a refusé de soutenir le nouveau projet de loi sur les sanctions contre la Russie qui avait été introduit au Congrès américain fin avril, a annoncé lors de son discours à Washington Daniel Fried, coordonnateur américain de la politique des sanctions.

Fin avril, les membres de la Chambre des représentants, le démocrate Eliot Engel et le républicain Adam Kiesinger, ont introduit au Congrès un acte sur la stabilité et la démocratie en Ukraine selon lequel ils proposent de lier les sanctions antirusses au statut de la Crimée.

Selon le coordonnateur de la politique des sanctions, M. Fried, le Département d’Etat n’est pas satisfait de l’idée de la codification formelle des sanctions proposée par cet acte.

"Nos sanctions ne seront pas renforcées par la codification. Cette mesure risquerait de réduire notre flexibilité en termes d'utilisation des sanctions pour restaurer la souveraineté de l'Ukraine en coopération avec l'UE".

Lire aussi:

Sanctions antirusses: l'UE fait fi des protestations de ses membres
Les pays scandinaves et les USA appellent à prolonger les sanctions antirusses
Plus de 70% des Allemands prônent la levée des sanctions antirusses
Sanctions antirusses: ras-le-bol de certains députés allemands
Tags:
sanctions antirusses, refus, loi, sanctions, Chambre des représentants des Etats-Unis, Département d'Etat des Etats-Unis, Congrès des États-Unis, Crimée, Ukraine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook