International
URL courte
Crise migratoire (printemps 2016) (38)
4830
S'abonner

Ankara procède à un tri sélectif des migrants quand il s'agit de les envoyer en Europe dans le cadre de l'accord conclu par la Turquie et l'Union européenne.

La Turquie a besoin de migrants diplômés et en bonne santé. Pour cette raison, en application de l'accord sur les migrants, le pays envoie en Europe des réfugiés malades et avec un niveau d'éducation extrêmement bas, révèle le journal britannique The Telegraph.

Des représentants officiels de l'Union européenne accusent ainsi Ankara de procéder à une sélection et d'empêcher les migrants diplômés de partir, précisant également que ces derniers pourraient mieux s'intégrer dans la société européenne.

Ankara raye de la liste des demandeurs d'asile des médecins syriens, des ingénieurs, des scientifiques et d'autres personnes hautement qualifiées, les empêchant ainsi de partir, lit-on dans le journal britannique.

Interrogé par The Telegraph, un représentant turc a déclaré que son pays, qui a accueilli plus de trois millions de réfugiés, avait le droit de sélectionner les migrants.

En application de l'accord conclu par l'UE et la Turquie et destiné à gérer la crise migratoire, les réfugiés dont la demande d'asile a été jugée infondée sont renvoyés en Turquie. Parallèlement, pour chaque migrant renvoyé, les Européens se sont engagés à accueillir un Syrien. Au total, le Vieux continent doit accueillir 72.000 migrants légaux.


Dossier:
Crise migratoire (printemps 2016) (38)

Lire aussi:

L’accord UE-Turquie sur les migrants risque de devenir caduc
Migrants: l'UE va débloquer un milliard d'euros pour la Turquie
La Grèce commence à renvoyer des migrants vers la Turquie
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
accord, migrants, réfugiés, Union européenne (UE), Turquie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook