Ecoutez Radio Sputnik
    Photo d'illustration

    En Bavière, les migrants assureront l'ordre public

    © AFP 2017 JOHN MACDOUGALL
    International
    URL courte
    Crise migratoire (printemps 2016) (38)
    92899243

    Le ministère de l'Intérieur de la Bavière a décidé de lancer une campagne de recrutement de policiers parmi les réfugiés. Qu'ils possèdent un passeport ou pas, tous les migrants désireux de rejoindre les rangs des forces de l'ordre peuvent désormais tenter leur chance, rapporte Münchener Merkur.

    Le ministre bavarois de l'Intérieur Joachim Herrmann a lancé la campagne à Nuremberg, expliquant qu'elle avait pour but de rehausser l'indice d'efficacité de la lutte contre la criminalité.

    Le fait que les policiers parleront la même langue que les migrants vivant dans des communautés constituera un élément clé dans le travail de la police régionale. De plus, les migrants sont plus à même de saisir la mentalité de leurs confrères.

    "Je suis optimise, de cette manière nous pourrons améliorer notre aptitude à résoudre des crimes et à diminuer le risque de conflits", indique M. Herrmann, cité par Münchener Merkur.

    Et d'expliquer que cette mesure était une réponse aux échecs dans l'enquête sur des assassinats en série de migrants, derrière lesquels se cachent des membres du Parti national-socialiste clandestin (organisation néonazie).

    "Nous avons compris qu'il serait bon d'avoir plus de collègues étrangers", a poursuivi le ministre, ajoutant que les autorités régionales envisageaient cette mesure depuis longtemps.

    Au cours des 23 dernières années, les forces de l'ordre de la région ont embauché 159 employés qui n'ont pas la citoyenneté allemande. Il s'agit de ressortissants de 19 pays, notamment de Turquie. Rappelons que l'Allemagne a accueilli au cours de cette dernière année près d'un million de migrants.
    Fm/PL

    Dossier:
    Crise migratoire (printemps 2016) (38)

    Lire aussi:

    Ban Ki-moon: "La crise migratoire est une crise de solidarité"
    L’UE a besoin de nouvelles approches pour résoudre la crise migratoire
    MSF tacle l'Union européenne sur la crise migratoire
    "La Turquie fait chanter l'UE à propos de la crise migratoire"
    Tags:
    indicateur de police, migrants, sécurité, réfugiés, Joachim Herrman, Bavière, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik