International
URL courte
53275
S'abonner

La visite syrienne du général Joseph Votel, chef du commandement central des forces américaines au Proche-Orient, effectuée dans la région kurde a déjà suscité de vives polémiques. Quels sont donc les buts de Washington?

Cette visite surprise attire une attention particulière parce qu'elle intervient au moment où débute l'opération militaire pour libérer la ville de Raqqa lancée par les Forces démocratiques syriennes soutenues par les Etats-Unis.

Dans cette situation, et compte tenu des activités militaires renforcées en Syrie, la visite du général américain peut avoir plusieurs causes, estime la journaliste Amberin Zaman dans un entretien accordé à Sputnik.

"Premièrement, n'oublions pas qu'actuellement un détachement spécial composé de 300 soldats américains est basé dans le nord de la Syrie. Aussi peut-on estimer que la visite de M.Votel avait pour but de renforcer l'esprit de combat des militaires américains envoyés en Syrie", explique Mme Zaman.

L'interlocutrice de Sputnik souligne également qu'à la veille d'importantes offensives des détachements kurdes d'auto-défense, le général américain pourrait participer aux discussions concernant les plans d'opérations.

Mme Zaman estime que la visite de M.Votel constitue également une tentative d'obtenir une attitude positive des troupes kurdes à l'égard forces américaines. La Turquie craint de son côté le renforcement des positions kurdes au Proche-Orient. Dans cette situation, Washington essaie donc de garder sous son contrôle l'équilibre fragile des forces dans la région.

Lire aussi:

La levée de l'embargo US n'est pas un cadeau pour le Vietnam
Ces cinq nations inventées pour l’armée US
Les six faits qui marquent l’agonie des forces armées US
Les USA négligent la sécurité nucléaire en Europe de l'Est
Tags:
armée, Kurdes, Joseph Votel, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook