International
URL courte
16221
S'abonner

Plus de 450 écrivains américains, dont le "roi de l'horreur" Stephen King, ont signé une pétition contre la candidature du milliardaire Donald Trump pour l'élection présidentielle.

La pétition, postée sur le site IPetitions, a recueilli plus de 6.000 signatures pour le moment. "Nous, les écrivains, sont parfaitement conscients des moyens qui permettent d'utiliser la langue pour s'emparer du pouvoir".

"Ni la richesse, ni la gloire ne qualifie personne pour parler au nom des Etats-Unis, commander l'armée nationale, maintenir leurs alliances et représenter leur peuple", lit-on dans le document.

Les auteurs de la pétition reprochent à Donald Trump de "s'adresser délibérément aux éléments les plus violents de la société", "encourager l'agression parmi ses partisans", "hurler sur ses opposants", "intimide les adversaires" et "proférer des insultes à l'égard des femmes et des minorités".

"Cela nécessite une réponse immédiate et décisive de notre part (…). Nous, les soussignés, nous prononçons catégoriquement contre la candidature de Donald Trump pour la présidentielle américaine", indique la pétition.

Auparavant, le milliardaire excentrique s'est attiré les critiques de plusieurs personnalités culturelles à travers le monde. Ainsi, les Rolling Stones et la chanteuse Adele ont interdit à Donald Trump d'utiliser leurs titres lors de ses meetings politiques.

Avant les Rolling Stones et Adele, le milliardaire américain a dû faire face à Neil Young et au groupe R.E.M., qui se sont également plaints de l'utilisation sans autorisation par le milliardaire de leur musique.

Lire aussi:

Trump: la politique étrangère américaine est une "catastrophe"
"Fusiller Obama": la presse jette en pature un ex-majordome de Trump
"Si Trump l’emporte, je mange mon éditorial": ce journaliste tient sa promesse
Migrants: Trump prédit un deuxième 11 septembre aux Etats-Unis
Tags:
écrivains, pétition, élection présidentielle, élections, Présidentielle américaine 2016, Rolling Stones, Parti républicain des Etats-Unis, Stephen King, Adele, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook