Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants de Daech

    Daech crée des cellules dormantes au Maroc

    © Photo. Capture d'écran
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    661232

    Le groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech) a exhorté ses combattants à créer des cellules dormantes au Maroc pour préparer des attentats.

    Cette information a été diffusée par le directeur du Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) Abdelhak Khiame dans une interview au journal marocain Al Massae.

    Selon le fonctionnaire, Daech a changé de stratégie à l'égard du Maroc. 

    "Il s'agit de cellules dormantes pour effectuer des opérations d'envergure, qui doivent être créées par les islamistes ou les combattant de l'Etat islamique au Maroc", a-t-il précisé.

    Le BCIJ a été créé en mars 2015 pour lutter contre la criminalité et les menaces terroristes. Il dépend de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), un service de renseignements chargé du contre-espionnage au Maroc.

    M.Khiame a rappelé que le 13 mai, les forces marocaines ont mené une opération suite à laquelle ils ont arrêté un citoyen du Tchad, combattant de l'EI qui envisageait de commettre plusieurs attentats sur le territoire du Maroc, notamment à Rabat. Auparavant, les autorités avaient expliqué que cet homme "envisageait de créer des cellules dormantes à la demande de Daech pour effectuer des attaques contre les établissements diplomatiques des pays occidentaux et des objets touristiques". Le terroriste visait l'ambassade d'un des grands pays étranger à Rabat, un hôtel, un casino et un centre culturel étranger à Tanger.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Daech utilise des "boucliers vivants" pour repousser l'armée irakienne
    Daech bat en retraite sous les coups des milices kurdes à Raqqa
    Les escadrons de la mort de Daech envahissent les rues de Falloujah
    Un navire UK a essayé d'empêcher l'Iran d'arraisonner le pétrolier sous pavillon UK, selon un représentant des Pasdaran
    Tags:
    lutte antiterroriste, lutte, cellules, attentat, terrorisme, Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) au Maroc, Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) du Maroc, Etat islamique, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik