International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
681
S'abonner

Selon le dernier sondage, 67% des Turcs estiment que les Etats-Unis sont un Etat "peu fiable, hostile et à double face". Dans le même temps, plus d'un tiers des sondés estiment que les actions de la Russie représentent une menace pour la Turquie.

Les Turcs qualifient la politique étrangère d'Ankara de "peu efficace", estime la politologue Sinem Akgül Açıkmeşe, commentant à Sputnik les résultats du dernier sondage effectué en Turquie. Par rapport aux années précédentes, le nombre de Turcs mécontents de la politique de leur pays en Syrie et au Proche Orient en général, a augmenté.

L'expert a fait remarquer que le nombre de Turcs qui pensent que la Russie et les Etats-Unis constituent une menace pour la Turquie a également augmenté. "Le pourcentage des gens qui voient dans la Russie une menace pour la Turquie a plus que triplé, passant de 10 à 34,9%", a-t-elle constaté.

67% des sondés qualifient les Etats-Unis d'Etat "peu fiable, hostile et à double face". Ils estiment que les relations turco-américaines se caractérisent par un grand nombre de problèmes et de contradictions. Selon les sondés, en ce qui concerne la lutte antiterroriste, les Etats-Unis mènent une politique hypocrite à l'égard de la Turquie. Seulement 7,2% des personnes interrogées souhaitent continuer la coopération politique avec Washington.

Après les Etats-Unis, Israël se trouve également parmi les pays constituant une menace pour la Turquie, d'après le sondage.

Le nombre de sondés qui ont approuvé la décision de la Turquie d'abattre un avion russe (58,2%) est légèrement supérieur au nombre de sondés qui ont dénoncé cette décision d'Ankara (41,8%).

Les personnes interrogées qui ont approuvé la décision d'abattre l'avion russe ont dit que cela prouvait que la "Turquie est une grande puissance" et que "nous devons protéger nos frontières". Celles qui ont dénoncé cette décision ont au contraire déclaré que "la réaction des autorités turques n'était pas adéquate", que "la Turquie a eu tort" et que "les autorités turques auraient dû faire preuve de plus de modération, ce qu'elles n'ont pas fait".

Le ton entre Moscou et Ankara est monté depuis le 24 novembre dernier, quand la Turquie a abattu un bombardier russe Su-24 dans l'espace aérien syrien. Un missile tiré par un F-16 a abattu l'avion russe engagé dans l'opération antiterroriste en Syrie. L'équipage avait pu s'éjecter mais Oleg Pechkov, l'un des pilotes, a été tué par des tirs venant du sol. La partie turque ne s'est pas officiellement excusée envers Moscou pour ses actions.

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

Et pourquoi pas abattre un autre avion russe?
La Turquie battue en basket: un député turc propose d’abattre un avion russe
Pilote russe abattu: la Russie veut accéder à la déposition du coupable
Pour un officier turc, le meurtre du pilote du Su-24 russe est un crime de guerre
Tags:
politique étrangère, sondage, Su-24, Turquie, Israël, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook