International
URL courte
8434
S'abonner

Le président américain Barack Obama ne souhaite pas discuter de la légitimité des bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki.

"Je ne discuterai pas à nouveau de la décision de lâcher des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki", a déclaré le dirigeant américain dans une interview accordée au journal japonais Asahi.

71 ans après le feu nucléaire, Barack Obama se rend ce vendredi à Hiroshima. Ce sera le premier président américain en exercice à visiter la ville japonaise anéantie par une bombe atomique américaine en 1945. M. Obama rendra hommage aux plus de 210.000 victimes japonaises du bombardement au Parc du mémorial de la paix.

Barack Obama a indiqué qu'il y allait "avec une pensée pour les dizaines des milliers de vies perdues durant la Seconde Guerre mondiale", selon Asahi.

Le 6 août 1945, l'armée américaine larguait sur Hiroshima la première bombe atomique de l'histoire, suivie, trois jours plus tard, par celle de Nagasaki. L'utilisation de cette arme, fruit du Projet Manhattan mené dans le plus grand secret pendant des années, allait sonner la capitulation du Japon et la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Lire aussi:

Obama appelé à rencontrer les survivants d'Hiroshima
Obama à Hiroshima? Le "comble de l'hypocrisie", selon Pyongyang
Éboulement sur un chantier: un mort, le trafic TGV de Montparnasse interrompu
Poutine: la Marine russe a des armes sophistiquées «qui n’ont toujours pas d’équivalent dans le monde»
Tags:
hommage, bombardements atomiques, Barack Obama, Hiroshima, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook